LES MOTS AUTHENTIQUES DE GEORGE MICHAEL * BARE * 24 *

Publié le 24 Août 2017

 

1986

C'était une période de ma vie où je buvais beaucoup et me sentais généralement usé. Peu m'importait si la journée était bonne ou pas - et elle était fantastique - tellement j'étais déprimé et si diminué.
Je ne crois pas que j'ai repris le dessus même le jour du Final.
Avec une véritable dépression, même si les instants étaient au sommet, il y a toujours une partie latente qui ne part pas.
Quelquefois prendre du bon temps ne suffit pas.
La raison pour laquelle je suis resté loin de ma famille cette année là est parce que je ne voulais pas leur imposer cela.
Je sais que si quelqu'un dans ma famille souffre, peu importe la raison, ça me fait plus mal que tout ce qui peut m'arriver personnellement.
Je faisais bonne figure quand je les voyais, je suis très fort pour ça.
J'essayais de ne pas leur montrer ce qui se passait dans ma vie, qui était tout simplement bousillée.
A l'automne 1986, j'ai changé d'avis sur la suite, la promotion, et jouer le jeu.
J'ai senti que j'avais gaché pas mal de temps à m'apitoyer sur mon sort.
J'ai décidé de tout refaire, mais cette fois ci, à mes conditions.

GEORGE MICHAEL / BARE /

LES MOTS AUTHENTIQUES DE GEORGE MICHAEL * BARE * 24 *

Rédigé par Frédérique

Publié dans #Interviews-citations, #GEORGE MICHAEL

Commenter cet article

Jessica W 25/08/2017 05:34

Paix à l'âme de George ! Une vie de souffrance et de mal être depuis son plus jeune âge... Tu ne méritais pas cela.

Frédérique 25/08/2017 13:28

Heureusement il a eu de bons moments aussi .

Caro 25/08/2017 01:13

Oui. Vous avez tous et toutes raisons. Il est vrai que c'est injuste tout ce mal être, cette tristesse, cette vie cassée, mais c'est ce qui a fait de lui un si grand artiste. Malheureusement lorsqu'un artiste a du génie cela vient de la douleur qu'il ressent, de sa vie cahotique qu'il entretien de façon inconsciente souvent, des abus de tout genre. Cette auto destruction, ce malheur fait que l'Artiste avec un grand A nous offre des œuvres magiques. Les artistes qui ont une simple, heureuse, sans problème d'addiction ou de mal être ne produisent rien d'exceptionnel, rien de transcendant. Malheureusement la beauté artistique et le génie ont un prix très élevé la qualité de la vie de l'artiste, son bonheur. C'est vrai pour Monsieur George Michael comme il en a été depuis des siècles pour tous les grands musiciens, acteurs, chanteurs, peintres, écrivains ou autres. George Michael nous a fait vibrer par ces créations. Un grand merci à vous.

LN 25/08/2017 16:21

Caro, tout-à-fait d'accord...George était de ces très grands artistes, immensément talentueux, avec des dons exceptionnels...mais qui le "payent" de leur vie.
Ca fait 8 mois en effet aujourd'hui...c'est irréel, tellement injuste. Mais en même temps, je le ressens toujours présent...sans pouvoir expliquer ça rationnellement.

Pascale Louise 24/08/2017 23:44

Bonsoir les lovelies,
Oui, c'est dur de le savoir si jeune et déjà si desespéré. La fragilité des êtres hyper sensibles les fait beaucoup souffrir et c'est souvent le lot des grands artistes, malheureusement. La célébrité déstabilise, isole, fausse les rapports. George a eu la lucidité de s'en rendre compte très tôt mais il n'a pas pu s'en affranchir. Le prix à payer pour une telle renommée mondiale est exorbitant.
Je suis d'accord avec vous, une si belle personne ne méritait pas cela. J'aime à penser que des milliers de coeurs fidèles et aimants veillent sur son âme avec tendresse et honorent sa mémoire. Je vous embrasse.
Pascale L.

Laurence 24/08/2017 20:35

Quelle tristesse de savoir que George souffrait tellement à cet âge! Passer une vie entière à être mal dans sa peau, et avoir des périodes «on» tout en sachant qu'elles ne dureront pas et que le noir reviendra inlassablement...pour une personne si bonne et généreuse, George ne méritait pas cela, quel dommage!

lilou 24/08/2017 17:41

C'est triste mais ce que tu dis Alice se rapproche de ce qu'était sa vie. C'est sûr qu'à cette époque avec le sida et toute cette psychose autour des hommes gays comment pouvait il gérer. C'était presque un crime d'être homo à cette époque.
Je suis et serai tjrs fière de lui comme vous toutes et tous.
George tu restes et resteras un génie par ta voix ta musique tes textes et aussi l'homme sensible que tu étais.
Merci Frédérique je dirai que tu es son petit ange gardien pour nous permettre à tous de découvrir chaque jour un peu plus sur lui.
Belle fin de journée à vous toutes et tous

sissi 24/08/2017 16:41

Alice a tout résumé la vie de George en quelques mots merci de comprendre aussi bien notre Yog merci surtout à toi Frédérique de nous permettre de partager nos sentiments profond envers George bisous à tous le monde

Alice 24/08/2017 16:09

Je pense que jeune, George a toujours été mal dans sa peau,trop grand, trop gros et à 17 ans quand sa mère lui parle de son frère Colin alors que lui même se sentait, comme son oncle, différent.
Quel dilemme dans sa tête, cela a du être terrible .Dans les années 80 plutôt que d'assumer (année sida) ou de faire souffrir sa mère, il crée george michael pensant donner le change, si pour le public ça a marché, mentalement lui n'a pas pu gérer, même si il affirme le contraire. A moins d'être schizophrène personne ne peut a se point nier sa vrai personnalité, être aussi éloigné que l'était George michael de Gorgios kiryakos .l'accool et la drogue apaisent un temps mais c'est un cercle vicieux, plus on est mal plus on en prends et plus on a besoin d'en prendre .Finalement les envies de gloire de sa jeunesse lui on coûté cher, trop cher et tout les drames qu'il a vécu ne l'on pas aidé a retrouver une santé mentale.Toute sa vie il s'est senti en décalage entre sa vie et ses aspirations profondes et a eu besoin de "béquilles" pour supporter ça.

anastasia 24/08/2017 11:57

Ca me déchire le cœur de découvrir tant de souffrance.....Il ne méritait pas cela ! Il aurait dû être heureux, chaque jour, chaque instant.....
C'était un homme tellement gentil et bon.
J'aurais tellement aimé être son amie, sa confidente pour pouvoir le faire rire, le consoler, l'aider, le conseiller et faire en sorte que sa vie soit douce et belle....comme lui !
On t'aime George....du fond du cœur....tu nous manques tant !
Frédérique, merci pour tous ces moments intenses, je découvre un George que je ne connaissais pas, grâce à toi et tout le travail que tu effectues pour nous, ses fans, ses lovelies.
Et même s'il est difficile de lire certains passages de son livre, j'ai comme l'impression d'encore un peu plus me rapprocher de lui...c'est inexplicable ! Je pensais l'avoir "dans la peau".....c'est bien plus que ça ! Il est de ma famille, je me reconnais en lui,....
Merci pour tout ça !
Bonne journée à toutes.
Prenez soin de vous.

Anne de Montréal 24/08/2017 16:21

Bonjour Anastasia!!

Je t'ai lue avec un très grand intérêt....chaque mot que tu as écrit représente exactement ce que j'aurais souhaité faire pour Yog. Le fait rire, le faire sourire, le consoler, le bercer, l'encourager, l'aider etc
Moi aussi j'ai cette belle impression de me rapprocher de lui et comme tu le dis c'est inexplicable mais cette impression est bien réelle en tout les cas...
Depuis son décès, je ressens un si grand vide comme si j'avais perdu un membre de ma famille...ma peine est incommensurable et elle ne diminue pas bien au contraire. Hier soir j'écoutais entre autre One more try....je pleurais à chaudes larmes tout comme maintenant...mon coeur est débordant d'amour pour George et en même temps, mon coeur se tord de douleurs si viscérales...j'ai tant de peine!!!!!!!....

Moi aussi je me reconnais tant dans George. Nos batailles avec la dépression, la solitude, les problèmes de toxicomanie et d'alcoolisme avec tout le lot que cela comporte, les excès, les problèmes de santé, garder des secrets ou j'ai vécu des choses terribles que peu d'humain vivent et que pour protéger ma famille j''ai dû me taire comme George entre autre a fait, pour protéger sa mère en ne révélant pas tout de suite son homosexualité. Je n'ai pas commenté sur tous les articles que notre chère Frédérique a traduit pour nous, mais j'en ai pas manqué un cependant...
Oui c'est du pur bonheur d'en savoir plus sur notre doux George, de voir son visage et son regard si magnifique mais c'est terrible de savoir qu'il a tant souffert.
Mon cher amour, sache que j'aurais absolument tout donné pour que tu sois heureux, apaisé. Mon amour envers toi aurait été INCONDITIONNELLE. Jusqu'au bout j'aurais été avec toi et pour toi. Je t'aime tant George, je t'aime si fort mon chéri!!!!!!!!
En lisant qu'il se sentait usé à 23 ans, me rappelle que dans le temps, je disais que j'allais pas dépasser 23 ans. Je vous le jure que je disais et pensais cela.
George a connu tout comme moi des problèmes de consommation...cela va vous paraître peut être incompréhensible ce que je vais vous dire à l'instant, mes les toxicos et les alcooliques vous le confirmeront: la drogue et la boisson m'ont souvent empêcher d'en finir pour de bon. Et George aussi l'a confirmé dans des entrevues que j'ai entendues de lui qu'en consommant du pot, ça l'aidait à maintenir le cap comme on dit.
Tout comme George, j'ai fais des overdoses, j'ai des problèmes de coeur et un foie gras. Je me demande souvent si je vais mourir des mêmes raisons que le coroner a conclu concernant son décès???
Je n'ai jamais connu vraiment tous les bons côtés que la vie a apporté à George, même que j'en suis très très loin...J'ai connu et récolter pratiquement que de la merde dans ma vie. Être heureuse dans la vie, je n'ai jamais vraiment ressenti cela. J'ai pleins de défauts et de faiblesses. Mais toute ma vie, j'ai cherché à m'en sortir, faire du travail sur moi, consulter pour essayer de guérir de mes souffrances et de mon mal de vivre...et les chansons et la voix de George m'apaise et me console...
Des qualités que George avaient, j'en possède quelques unes: don de soi, générosité, sens de l'humour, rigueur, honnêteté, perfectionniste. Et George était gaucher et moi aussi je suis une fière gauchère....lol lol et en terminant j'aimerais dire car c'est important, que malgré toutes ces embûches de la vie, je suis comme George une personne pleine d'amour qui ne demande qu'à la vie et ce depuis toujours, que l'amour en moi, soit une fois, au moins une fois partagée réellement avec quelqu'un...c'est tellement lamentable et extrêmement souffrant de ne pas pouvoir faire jaillir l'amour en moi qui m'anime. Je ne sais pas si vous comprenez ce que j'essaye de dire????....
Désolée d'avoir écrit un long texte....ça devait sortir faut croire...
En terminant les lovelies, je tiens à vous dire que j'aime beaucoup vous lire!!!! Vous êtes des personnes remplis d'amour!!!! Nous avons tous un gros point en commun: notre beau George bien aimé, que nous aimons depuis toujours et que l'on continue d'aimer malgré son départ. Il est pour toujours vivant dans nos coeurs et pour l'éternité. Je suis reconnaissante à la vie, d'avoir pu connaître George...Sa voix et ses chansons continueront à m'accompagner chaque jour de ma vie. Et je suis reconnaissante envers toi Frédérique, de nous permettre de connaître encore mieux cet être extraordinaire et unique qu'était George en nous traduisant des extraits de Bare. Merci à toi!!!!!!!
J'ai déjà hâte à demain....
Bonne Journée à vous tous!!! xxxxx

Hellyne 24/08/2017 10:34

23 ans et déjà une vie "bousillee" cette vie a durée des années, avec des passages plus heureux mais pas suffisants et nous en connaissons l'issue .
George qu'as tu fais !!!!

sissi 24/08/2017 09:28

c'est terrible de le voir deja si déprimé si jeune George était usé et il n'avait que 23 ans les seules périodes de sa vie ou il était heureux c'est sa rencontre avec Anselmo et kenny et peut etre Fady ça fait mal au coeur il avait tout pour lui mais il cachait bien son mal etre