LES MOTS AUTHENTIQUES DE GEORGE MICHAEL * BARE * 7 *

Publié le 7 Août 2017

LES MOTS AUTHENTIQUES DE GEORGE MICHAEL * BARE * 7 *

Le "Live Aid" était fantastique car tout était authentique et sincère, du côté anglais en tout cas.
On a beaucoup parlé des disputes qu'il y a eu à Philadelphie mais ici en Angleterre les groupes anglais étaient si nerveux qu'il n'y avait pas de chamailleries ni de discussions sur l'ordre, les emplacements, tout s'est bien passé.
J'étais conscient qu'après le Live Aid, je serai perçu comme un chanteur solo...
J'étais nerveux comme jamais. Je n'avais jamais chanté devant un public indifférent, toujours devant un public qui venait pour moi, ou pour nous.
Je savais qu'avec le Live Aid, j'allais être jugé différemment. Plus qu'autre chose, cela montrait que les gens voulaient que je fasse quelque chose seul, pour pouvoir dire qu'ils m'appréciaient.
Tout le monde s'est emballé sur ma performance, que je trouvais franchement très moyenne. Tout le monde a dit - Mon dieu, il a prouvé qu'il pouvait vraiment chanter - mais je trouve que ça n'avait rien de spécial.
Mon interprétation de "don't let the sun go down on me " était très proche de celle d'Elton John et j'étais faux pendant le premier couplet.
Je chante beaucoup mieux que ça sur mes disques et je ne vois pas pourquoi tout d'un coup tout le monde doit m'aimer parce que je suis là avec des musiciens qui ont le double de mon age et que je m'éloigne de mon ami.
Je n'ai pas compris pourquoi ça devenait crédible.
Le LIVE AID a été bon pour moi mais la réaction des gens m'a contrarié.
Ca m'a énervé.

GEORGE MICHAEL / BARE /

Rédigé par Frédérique

Publié dans #Interviews-citations, #GEORGE MICHAEL

Commenter cet article