THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 5 *

Publié le 20 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 5 *

KY -J'ai commencé la deuxième partie de notre conversation en lui demandant s'il y avait subi une pression pour garder secrète sa sexualité.

 

GM - Je vous promets, de personne. Ceci est une théorie et c'est vrai dans la plupart des cas. Quand j'avais 19 ans, s'ils m'avaient dit de ne pas révéler mon homosexualité et que je voulais le faire, je leur aurais dit d’aller se faire foutre. 

 

KY - Ok

 

GM –Tu vois ce que je veux dire ?

 

KY - OK c’était alors une affaire personnelle. 

 

GM - Cela a toujours été une décision personnelle, je suis resté dans le placard aussi longtemps que j'en étais capable. Pendant la période du Sida, pour protéger ma famille et je le ferais à nouveau, je les ferais passer avant moi, encore une fois, bêtement peut-être, mais j'aimais assez ma famille pour les protéger de la peur du Sida.

Ce qui me rend enragé maintenant, ayant de nombreux amis qui sont séropositifs et qui ont perdu un partenaire du VIH, c’est que les hétérosexuels pensent toujours que c’est une maladie mortelle.

Si vous vivez dans le monde occidental et que vous avez la chance de vivre dans un pays qui a un système de santé ou même, vous savez que les Clinton ont sauvé des millions de vies en Afrique avec des médicaments. Nous n'avons pas de vaccin, mais les gens ne meurent plus du VIH dans le monde occidental et le fait que certaines personnes hétérosexuelles ne le savent pas, cela me rend furieux parce qu'il y a beaucoup, beaucoup de personnes hétérosexuelles qui sont porteurs du VIH et elles vivent avec la stigmatisation de cela tous les jours.

Je soutiens quelques associations caritatives pour les hétérosexuels porteurs du VIH et je me souviens de la terreur que quelqu’un puisse découvrir que mon partenaire était séropositif, cette terreur a disparu dans la communauté gay et grâce au Christ, elle est partie, cela signifie que certains d'entre eux sont irresponsables, je suppose, mais mon Dieu je préfère cela à la peur que ma génération d’homosexuels a traversée.
Il est temps que les gens de tous horizons comprennent que ce n'est plus une maladie mortelle, les personnes prennent un certain nombre de pilules, parfois seulement une pilule par jour et ils n’ont plus à s’en préoccuper pour le reste de leur vie, et je préférerais prendre une pilule plutôt que de me piquer moi-même tous les jours contre le diabète. C'est un si petit prix à payer et c'est une énorme stigmatisation parmi les hétérosexuels, je trouve ça dégoûtant que les médias ne s'en soient pas occupés comme quelque chose qui a été traité par la communauté médicale. Cela me rend fou, ces pauvres hétérosexuels qui sont encore totalement stigmatisés et terrifiés à l’idée que quelqu’un puisse le découvrir. Pourquoi ils devraient être dans cette position ? Pourquoi le public ne serait pas plus informé ? C'est quelque chose sur laquelle j’aimerai apporter mon aide. 

 

KY -  George était un militant actif des droits des LGBT (Lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transgenres) et de la collecte de fonds pour la lutte contre le VIH et le SIDA, donnant des millions à de nombreuses organisations caritatives. Le 20 avril 1992, il participa à l'une des collectes de fonds les plus publiques jamais vues au Royaume-Uni sur la lutte contre le Sida : le concert de Freddie Mercury au stade de Wembley. Il fut organisé pour célébrer la vie de l'homme flamboyant, avant-gardiste, du groupe Queen, décédé du Sida cinq mois plus tôt.

Malheureusement, l'impact du VIH avait frappé George très personnellement quand il est apparu que son partenaire, Anselmo, avait contracté le virus, alors mortel.
George était déterminé à faire de sa performance à la fois l'hommage parfait à Freddie, mais aussi une prière pour Anselmo. 

 

KY - Je regardais les images d'archives te concernant, c'était vraiment déchirant pour moi, ne connaissant pas le contexte dans lequel tu te trouvais lors de l'hommage à Freddie Mercury. Quand tu étais tout en haut et je veux dire, mon Dieu, à l'époque, tu chantais clairement avec ton cœur, mais c'était quelque chose que nous avions l'habitude de constater en voyant George Michael, pour alors ensuite en prendre connaissance seulement maintenant…

Peux tu juste me dire comment tu as réussi à gérer pour arriver sur cette scène et chanter cette chanson ce jour-là ?  

GM - Je ne pense pas que j'en étais conscient, même si je pense qu’inconsciemment j'étais conscient puisque consciemment je voulais juste la perfection, ce que je veux toujours en live, parce que je suis très, très prudent sur les performances, il doit y avoir une bonne raison pour que tu n’aies pas la possibilité de faire l’imbécile avec quelque chose de la sorte. Mon subconscient savait que chanter une chanson de Freddie Mercury après son décès, devant mon amoureux, mon subconscient savait que c'était, très probablement, la plus importante performance de ma vie parce que je prenais en considération toutes ces années debout dans une chambre, que ce soit avec un micro, je ne pense pas que j'avais une brosse à cheveux, mais je chantais devant le miroir toutes ces chansons de Queen et je les connaissais par cœur, je connaissais les harmonies, je savais tout sur elles et cet enfant allait exprimer toute cette connaissance, tout ce subconscient qui «ingurgite» de la musique de ce groupe et chante l'une des chansons de Freddie Mercury au monde entier.

 

Donc je suis allé répéter pendant cinq jours. Tous les autres sont venus seulement un après-midi. J’y suis allé pendant cinq jours, car cela devait être parfait et je pense que c'est probablement ma performance la plus célèbre. Anselmo était là et je mourais littéralement à l’intérieur de mon être, je suis allé dans un autre endroit, je suis allé ailleurs, c'était la plus forte prière de ma vie et ce n'est pas un hasard, ce n'est pas un hasard quei cette performance soit la plus connue de ma carrière, elle a été chantée à mon amoureux qui était en train de mourir et, espérons-le, cela ne se reproduira plus jamais.
Le fait que cela soit arrivé ainsi, je veux dire mon Dieu, quel destin, quel destin.

 

KY - 1993 a été une année incroyablement difficile pour George, à la fois professionnellement et personnellement, il a été impliqué dans une bataille amère avec sa maison de disques Sony Music, tout en s’occupant de son partenaire Anselmo, dont la santé se détériorait rapidement. Tragiquement, en mars 1993, Anselmo meurt d'une maladie liée au Sida. Naturellement, cela a dévasté George. Cela a également déclenché un blocage créatif qui a étouffé sa capacité à écrire de la nouvelle musique pendant près de deux ans.

Rédigé par Frédérique

Publié dans #GEORGE MICHAEL, #Interviews-citations, #LWP25, #Interactif

Commenter cet article

Jacqueline b. 22/12/2017 19:37

Les lovelies belges, classic 21 diffusera demain l'interview à 15h!!!
Pour les lovelies hors Belgique, vous pouvez écouter classic21 (radio de la rtbf) sur Internet

Angeliquelck 21/12/2017 02:27

Je n’avais pas lu les commentaires sur la diffusion de Freedom sur RFM pour le me garder bien au chaud le 22/12. Finalement, j’ai craqué et j’ai regardé le replay.
Étrangement, j’ai été moins émue qu’en regardant « My story ». Peut être par ce que j’y apprenais plus de chose à ce moment là que maintenant. Ou que j’arrive à faire mon deuil...et il y a bcp d’extraits déjà vus ou entendus.
J’ai quand même été touchée par les nombreuses photos et vidéos d’Anselmo. Qui avait un charme indéniable et un expression très douce. Il est comme je le l’imaginais en écoutant « Jesus to a child ».
Et j’aime beaucoup la réaction de Stevie Wonder: « GM est blanc???!!! » «  Il est aveugle??? ». En 2 phrases il cloue le bec a ceux qui estimait qu’il ne méritait pas son Award (on se fiche de la couleur de sa peau!) et sous-entend que GM lui même devrait savoir qu’il est « black ». Sa musique est si proche de cette culture. Peut être plus que certains chanteurs « black »...
J’ai toujours adoré SW et confirme qu’en matière de musique, la vue n’a pas d’importance. C’est pouvoir l’entendre qui compte, « sans préjugés ».
C’est tout de même un très bel hommage à cet immense artiste hors du commun, même s’il restera toujours ce goût d’inachevé...

Angeliquelck 21/12/2017 00:31

Je trouve que GM est d'une franchise impressionnante dans cette interview. On sent qu'il se fiche bien de ce qu'on peut penser de lui, qu'il dit ce qu'il pense sans filtre. Par contre (je ne sais pas si c'est la traduction ou autre chose) mais je le trouve en colère, ce qu'il ne montrait pas trop jusque là. Je n'ai pas trop l'habitude de l'entendre parler comme ça dans les autres interviews où il reste toujours poli, drôle...il fait attention à ce qu'il dit, il choisit ses mots..ce qui ne semble pas le cas dans cet interview. Ce qui est intéressant car au paravant sa discrétion naturelle masquait ce qu'il montre ici. On sent qu'il n'a plus peur d'être jugé.
Il y a cependant quelque chose qui me turlupine un peu: parfois son discours est un peu confus. Il a du mal à exprimer ses idées ou à les mettre en ordre. Ça ressemble à quelqu'un shooté par les médocs (et je sais de quoi je parle!): tous les autres reportages ou émissions que j'ai vus montraient quelqu'un de "posé" et qui a une réflexion bien construite. Là, c'est différent...
Je suis la seule à ressentir ce changement'?

Mouna 20/12/2017 23:22

Cc à tous,
Quel façon de chanter,vraiment il était parfait,ce n'est pas au hasard qu'il soit classer 40ème parmi les 100 1er chanteurs les plus importants du monde entier, sa prononciation est parfaite, la chanson de brother can you spare a dime, elle la chante mieux que son chanteur original, oh mon dieu comment il prononce les mots aucun rapport avec Bing crosby c'est vraiment merveilleux, et en plus il était beau et très chic.
Enfin il s'est rendu compte combien il était beau "comme il l'a dit lors de son dernier interview" ça me rend heureuse et en même temps malheureuse de l'avoir perdu. Bref il était un bijou et je l'aime très fort, j'ai une cousine qui est mon amie et aussi ma voisine, je frappe sur sa porte et je lui dis Georges mon me manques bcp,elle me répond tu es sérieuses... et pourtant elle fait partie de ses fans aussi, mais la différence ce que mon âme l'aime bcp, vraiment bcp.
Comme a dit Anne pensant à sa famille aussi c'est pas facile mais je pense vraiment à son père je l'ai vu en photo sortir de la maison de Georges le jour de son enterrement, oh mon dieu comme il était triste et déchiré de douleur.
Je pense à toi Anne gardes foie et tout se passera très bien,comme je te l'avais dit je prie toujours dieu pour toi et bientôt tu vas remarcher et tu vas oublier toutes ces douleurs:)

Laurence 20/12/2017 21:36

George a certainement vécu un véritable calvaire avec le virus du sida qui, peu connu dans les années 80, a littéralement terrorisé en premier lieu la communauté homosexuelle. Étant en plus un personnage public et de famille «traditionnelle» cela n'a fait qu'augmenter la tension qu'il éprouvait probablement jour après jour, personne ne s'en rendait compte mais il a du vivre un véritable calvaire, je l'admire encore plus pour cela.

sissi 20/12/2017 19:47

cc Anne j'espere de tout mon coeur que tout se passera bien pour toi,pour tes derniers tests ,mais surtout que tu sois au maximum libéré de ton mal car c'est insupportable quand il n'y a plus aucunes position qui soulage,dis toi que l'opération réussira,crois le bien fort George est avec toi,sa force va t'aider,c'est la 1er fois que je te sens un peu négative,ce n'est pas de toi ça mais tu dois tellement souffrir qu'il y a des jours avec et des jours sans,mais d'ici peu tu va à nouveau nous faire rire car ta nature va reprendre le dessus,la se sera la Anne que l'on connait.Oh oui on l'aime notre dieu grec,il a toujours fait passer tous le monde avant lui,il avait tant d'amour à donner, quel homme, c'est terrible de finir comme ça seul,et de nous laisser tous,famille,amis et nous ses lovelies qui l'aimons tant,cette peine ne s'atténue pas du tout ,si Frédérique n'était pas là avec le blog que ferions nous et que serions nous bien seuls en tout cas bisous Anne et Fred et les lovelies bisssssssssssssssss

Anne de Montréal 20/12/2017 17:18

Re-Coucou les lovelies!!

Je viens de recevoir un appel de l'hôpital. Je passerais des derniers tests le mardi 9 janvier prochain, 8 heures du matin. La femme m'a dit qu'un coup ces derniers tests, ça ne sera pas long pour qu'il me donne enfin la date de mon opération à la colonne. Merci!!

Anne de Montréal 20/12/2017 15:55

Bonjour Frédérique!! Bonjour les lovelies!!

Il fait beau ce matin sur Montréal et il fait moins 7 degrés Celcius.

Ce n'est pas une bonne journée pour moi aujourd'hui. En fait, il n'y a pas de bonne journée...Depuis 3-4 jours, j'ai beaucoup de misère à gérer les douleurs. Y EN A VRAIMENT MARRE!!!!!!!!!!!!!!!! Je suis tannée d'avoir mal. Et là, il n'y a pas de position qui me soulage, assise, coucher, que je bouge ou pas, les douleurs n'arrêtent pas..Puis-je vous dire que j'ai hâte d'être opérée!!!!!
Comme disait George dans son documentaire A Different a Story, il avait dit en parlant d'Anselmo et sa maladie, en regardant le ciel: - Tu as intérêt à ne pas me faire ça!!! Et bien moi aussi, je regarde le ciel et lui dit: tu as intérêt que l'opération marche!!!!!!! J'ai assez donné dans les opérations et les douleurs. Excusez-moi, si je ne suis pas trop positive aujourd'hui. Ce n'est pas une bonne journée, ma nuit a été catastrophique. J'ai pas d'énergies du tout en ce moment. Je me sens vidée complètement, bref, je suis claquée!!!!

J'aime beaucoup lire tes articles Frédérique!!!! J'apprécie tellement de vous lire les lovelies. Ce que je sens, c'est que vous êtes des personnes tout comme moi, passionnées de George et ça, c'est fantastique, AMAZING comme dirait notre George. Vous êtes remplis d'amour et même si nous sommes à des milliers de kilomètres, je sens très bien cet amour.


Je me souviens de l'époque du sida dans les années 80. À l'école secondaire, les enseignants, sexologues nous en parlaient beaucoup dans nos cours. Comme Jacqueline le mentionnait, il disait que c'était une maladie d'homosexuels. L'importance de porter des préservatifs, etc

George a dû avoir très peur d'avoir attrapé ce virus et si il avait été frappé par cette maladie, j'aurais continué à l'aimer et le chérir INCONDITIONNELLEMENT. il n'y a rien au monde qui pourrait détruire l'amour que je porte à mon beau George, rien!!!!!!...
Aujourd'hui, j'ai une pensée toute spéciale à toutes ses personnes atteintes de cette terrible maladie. Je vous envoie tout plein d'amour!!!!!!

Je comprends fort bien que George voulait protéger sa mère, sa famille et qu'il referait la même chose. George ne se plaçait pas au dessus des autres. Il se passait en dernier. Quel homme humble, humain jusqu'au bout!!!! Il est un exemple à suivre et il a des valeurs solidement ancrés. J'ai beaucoup de respect et de l'admiration pour l'être humain que George était. Un homme tel que George, ça ne court pas les rues et il n'y a pas grand monde qu'il lui arrive à la cheville.

Si le 25 décembre pouvait sauter du calendrier...nos Noels ne seront plus jamais pareils...ma peine de l'avoir perdu, ne s'atténue pas bien au contraire....
Pour ceux et celles qui le désirent, ce 25 décembre à 14 heures 12, heure de Londres, allumons pour George, un lampion, une lumière. Imaginons que nous formons une immense chaîne mains dans les mains, avec nos bougies et regardant vers le ciel en souriant pour George et lui souffler tout notre amour. Je suis certaine que notre amour se rendra dans son coeur. Et George notre étoile sourira lui aussi de voir que ces lovelies l'aiment toujours et que tout cet amour, est coulé dans l'univers!!!!! je suis si émue en ce moment...je te dis George que tu fais remué mon coeur en ce moment....Chaque lettre de ton ton nom, est imprimé sur et dans mon coeur. Chaque battement l'est pour toi George chéri!!!!!!!!!!! Je t'aime si fort, si fort, si fort, George!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Pensons très fort à son papa, à Yioda, Mélanie, David, Kenny et le reste de sa famille. L'année a été fort difficile pour eux....je leur fais le plus gros gros des câlins du monde!!!!!!!!! Je vous insuffle force et courage!!!!!!!!

Et à toi lovelie, qui me lit, qui souffre, je te fais le plus gros gros des câlins remplis de chaleurs et de compassion!!!!!!!!! Je pense à toi très fort et je t'aime!!!!!!!!

Merci Frédérique pour ce magnifique, AMAZING blog!!!!!!!!!!!!!!! Tu ne seras jamais à quel point ton blog est apprécié et aimé!!!!!!!! Je t'en suis éternellement reconnaissante!!!!!!!!! George est assurément très fier et honoré et je suis certaine qu'il voit et lit ton blog...
TON BLOG EST UN PROLONGEMENT DE GEORGE MERCI!!!!!!!!!!!!!!!!!


Que Dieu vous protège tous!!!!!!! Prenez-soin de vous les lovelies!!!!!!!

Votre québécoise qui vous aime!!!!!!!!!

Lovelies un jour. Lovelies toujours

Anne xxxxxxxxxx

lilou 20/12/2017 13:18

Coucou tt le monde
C'est vrai que la période sida à cette époque c'était vraiment terrible. J'ai une copine qui est décédée de cette fichue et maudite maladie. Elle a eu un bébé qui le pauvre a été infecté et n'a vécu que 18 mois. A cette époque les explications sur ce dont elle souffrait étaient évasives tant les gens avaient peur et honte du qu'en dira t'on. Ce dont je me souviens c'est que c'était les gays qui vehiculaient le virus voilà ce qu'on nous disait. Cette période m'a bcp marqué. Je comprends George il y avait tellement de psychose.
Un césar pour son interprétation du grand Freddie Mercury. Tu as souffert George mais ta grande humilité et une belle leçon de vie.
Amitiés à toutes et tous.

Jacqueline b. 20/12/2017 11:10

Merci Frédérique!

Je voudrais juste souligner que la maladie du sida (VIH) est toujours mortelle, incurable, on n'a pas de vaccin ni de médicament pour en guérir, mais la médication actuelle permet aux séropositifs (dont le virus est actif) de vivre "mieux" et plus longtemps, de ne plus avoir les soucis immunitaires que lorsque les thérapies (trithérapies & co) n'existaient pas encore: là, tu avais le sida, tu étais condamné à plus ou moins brève échéance.
Je n'y connais pas grand chose, mais je sais que les thérapies actuelles aident les malades à pouvoir continuer leur vie, même si les effets secondaires sont là.

bisous

Frédérique 20/12/2017 12:05

Tout à fait d'accord avec toi Jacqueline. On peut dire que c'est moins mortel de nos jours ... rien à voir avec ce que George a vécu à l'époque ...

Christine Guyot 20/12/2017 09:35

hello les lovelies comme je suis triste de lire les dernières paroles de george il était certainement très très triste de toute cette incompréhension face VIH . ça me peine beaucoup ,mais je suis également heureuse de partager avec tous ses FANS ce moment le DERNIER .Bise à tous CHRIS

Frédérique 20/12/2017 12:05

Qu'est ce qu'il réfléchissait sur les humains et le monde ... très éloigné de son image insouciante de ses débuts ...

Véronique 20/12/2017 09:24

Je regarde souvent ce moment avec Queen. Grandiose. Mais que de peine quand on connait le pourquoi.
Le 25 décembre approche à grands pas mais le cœur n'est pas à la fête. Allumons des bougies pour notre George.
Bisous les lovelies.

sissi 20/12/2017 08:18

cc quand on lit la traduction Red Line ça prend aux tripes,sa douleur et cette force que notre George avait en lui,tous le monde ne serait pas capable de le faire,oui c'était une performance car chanter là comme il l'a fait devant Anselmo mourrant et bien chapeau msieur l'artiste,mon dieu que j'adore ce mec,il était incroyable,il y en a pas mal qui peuvent prendre exemple sur lui et oui ce sont toujours les meilleurs qui partent,mon George tu me manque tant ma peine ne s'atténue pas du tout plus on avance et plus c'est cruelle.Décidement ce nöel sera très dure entre mon George et mon plus jeune fils qui est enfermé et ne peut pas rentré c'est trop vivement le 26 décembre bissssss

Anca 20/12/2017 22:35

Bonjour,
J'ai beaucoup aimé vos commentaires.
J'aime beaucoup George Michael (au présent parce que il vit toujours dans nos coeurs et l'univers )
Je crois que il veut qu'on célèbre comme une vraie fête de joie le Noël pour que le monde vit un peu en plus en paix et joie.
Et en plus de faire une prière pour son âme et allumer une bougie pour lui envoyais de la lumière.
Que Dieu garde son âme en paix et lumière !