*WE TOO HAVE DIED* LIVRE DE POESIES ANGLAIS SUR GEORGE MICHAEL

Publié le 29 Juin 2018

Un éditeur anglais OLYMPIA PUBLISHERS m'a contacté il y a quelques temps pour me proposer d'écrire une critique sur un livre de poésies sur GEORGE MICHAEL.

Je l'ai reçu, lu et ai pu interviewer son auteure une "lovely" anglaise Victoria Rowe.

Le titre est éloquent et il parle forcément à tous les fans de l'artiste : WE TOO HAVE DIED (nous aussi, nous sommes morts) des mots très forts pour exprimer un immense chagrin.

*WE TOO HAVE DIED* LIVRE DE POESIES ANGLAIS SUR GEORGE MICHAEL

Frédérique : Victoria, pouvez vous nous en dire plus sur vous ?

Victoria : Je suis une infirmière en maladies mentales. Je suis une femme plutôt calme, je ne sors pas car je préfère rester à la maison. J'ai de quoi m'occuper avec mes 4 filles et mes 3 petits-enfants J'ai toujours travaillé dans le milieu des soins, en particulier avec les personnes âgées et ce depuis plus de 25 ans.  J'ai publié quelques uns de mes poèmes sur  plusieurs groupes Facebook de fans et les commentaires disaient combien cela les aidait de savoir qu'ils n'étaient pas seuls. Je ne pensais pas en faire un livre mais ça c'est fait comme ça et je suis si heureuse que ses fans les apprécient.

Frédérique : Quand avez vous écrit ces poèmes et combien de temps cela a-t-il pris?

Victoria : J'ai commencé à écrire le livre la nuit où George est décédé et en quarante jours je l'avais pratiquement terminé. Je ne sais pas comment les mots sont arrivés, je me sentais presque obligée d'écrire certains de ces poèmes.

Frédérique : Pourquoi ce titre "choquant" ?

Victoria : le titre est venu du sentiment que  nous aussi nous sommes morts, plutôt qu'une partie de nous est morte quand George a disparu. Egalement quand le livre est parti en relecture, c'était toujours le poème intitulé "We too have died" qui revenait en premier, alors que bizarrement ce n'était pas le premier du livre. Je suis infirmière et l'écriture est un des moyens que nous utilisons pour faire face à ses émotions.

Frédérique : Vous parlez au nom des "lovelies" de George Michael, avez vous un message pour les fans ?

Victoria : Oui ! j’espère vraiment que ce livre vous aidera dans le processus de deuil en sachant que vous n'êtes pas seul à vivre la perte de cette légende et de notre icone George Michael.

PS : une partie des recettes du livre est reversée à un organisme de charité dans ceux qui bénéficiaient de la générosité de George Michael

Victoria Rowe est une fan comme nous et elle a couché sur le papier via ces quarante poèmes ses sentiments les plus personnels. Ce recueil de poésies a été publié pour tous ceux, touchés, choqués par la disparition de George Michael et en hommage à l'homme et l'artiste qu'il était.

Son écriture est simple et directe : pour les lecteurs français, c'est facilement accessible. Certains poèmes s'adressent directement à George et reflètent parfaitement ce que nous avons envie de lui dire  comme dans "The Pain In Our Hearts" Des mots, des idées sont récurrents dans plusieurs textes mais globalement il est facile de se retrouver dans ce récit d'une fan, du début de sa passion jusqu'à la disparition de son idole.

Je n'ai pas été réceptive à "A message from Our George" qui parle au nom de l'artiste car je ne peux concevoir que l'on puisse savoir ou imaginer ce qu'il avait au plus profond de lui sans le connaitre, ou encore "My arrival" : les croyants y seront peut-être plus sensibles que moi.

Victoria s'adresse également aux sœurs de George et à Nu la maintenant "célèbre" gouvernante de Goring: elle évoque également ses douleurs plus personnelles, rejoignant ainsi son artiste favori, qui le faisait à travers ses magnifiques chansons.

Un grand merci à Victoria et Olympia Publishers pour ce partage.

Rédigé par Frédérique

Publié dans #GEORGE MICHAEL, #Interactif, #news

Commenter cet article