Flash Cathy : son témoignage (avant le concert)

Publié le 6 Décembre 2008

Juste le temps de reprendre ses esprits et Cathy nous livre ici son témoignage :

Bonjour mes amis et fans de George, je suis là aujourdhui pour vous donner mes impressions. Je ne sais pas si elles vous donneront une image compléte de cette nuit inoubliable, je veux m’excuser auprés de vous pour vous avoir fait attendre, mais comme je l’ai dit precedemment, j’étais très fatiguée et je pleurais beaucoup. La deuxiéme raison est que le 2 Décembre était la fête nationale dans les Emirats, et mon mari a insisté pour que nous sortions les enfants pour leur montrer toutes les célébrations dans les rues, je ne voulais pas aller avec eux car j’étais si fatiguée et si mal, mais il m’a dit que tout irait bien et de ne pas m’inquiéter.

Maintenant je suis là, allons y !

 

Le jour du concert, j’ai quitté mon bureau à 17h00, ma responsable ne m’a pas autorisé à partir plus tôt car notre directeur général venait des USA pour contrôler le bureau… je suis arrivée à la maison à 17h20, je suis partie dans ma chambre et j’ai commencé à pleurer, mon mari attendait que je prépare à manger, mes enfants ont commencé à venir me voir un par un en me demandant ce qui n’allait pas, si je pleurais …

Je ne leur ai rien dit, juste de retourner jouer et de me laisser seule, que je viendrais plus tard, ce qu’ils sont allée répéter à mon mari. Il est venu me voir, a eu un choc et est parti préparer à manger, mes larmes coulaient de plus en plus « parce que je n’y croyais toujours pas ». J’avais prévu d’être là bas à 18h00 pour éviter la foule, il était 19h00  et j’étais toujours en train de pleurer sur mon lit. Mon mari est venu et m’a demandé : « Qu’est ce qui ne va pas ? allez, habilles toi, nous devons y aller, il va y avoir beaucoup de monde et nous devons encore déposer les enfants chez tes parents ». Je me suis préparée et nous sommes partis. Nous sommes arrivés au stade vers 20h ou 20h15. Nous avions garé la voiture en dehors du stade et nous y sommes allés à pied comme beaucoup de gens. Nous avons franchi la porte et il y avait tant de gens avec leurs tickets à la main attendant au contrôle. J’ai dit au monsieur « je ne vous laisse pas mon appareil photo, je veux prendre des photos de ce chanteur » Il a souri et m’a dit de ne pas m’inquiéter : il ne prendrait rien, c’est juste un contrôle.

Nous nous sommes assis et mon cœur a commencé à battre plus fort.

Rédigé par Frédérique

Publié dans #Catherine-en-direct-d'AbuDhabi

Commenter cet article

CHRISTIANE 06/12/2008 14:49

Merci à Cathy pour son témoignage et je comprend, au combien, son émotion, et ses larmes. Je crois que George nous fait à toutes cet effet et de plus c'était la première fois. Pour ma part la première fois je suis rentrée chez moi la tête pleine d'étoiles et il a fallu un moment pour me remettre, l'entrée sur cène de George est à jamais gravé, mémorable, le coeur qui bat plus fort, il va bientôt arrivé? enfin il est là, les larmes aux bords des yeux, les frissons, tout est là, le voir, le miracle et cela a chaque fois que j'ai eu la chance de le revoir. Encore merci Cathy de ce beau partage. Merci à Frédérique de l'avoir posté. Bisous

Sandrine 06/12/2008 10:55

Merci Cathy pour ce témoignage très émouvant ! Ca me rappelle que la 1ere fois que j 'allais le voir , en 2006 , j 'étais dans un état de stress pas possible ... je vois que George continue à faire des ravages !!!!

Ticia 06/12/2008 10:01

Merci BCathrin pour toutes ces emotions. Et Fréd depeche toi de nous mettre la suite...

sonia 06/12/2008 09:01

pas de soucis CATHY on comprends tres bien la situation...mais une question me taraude tu avais un billet placé pour venir aussi tard???

J attends avec impatience la suite de ton experience..
bizzzzzzzzzzzzz