George Michael à l'Opéra Garnier : 1 an déjà !

Publié le 9 Septembre 2013

C'est un trés bel anniversaire et un magnifique souvenir que je célèbre aujourdhui : Il y a un an, la tournée Symphonica de George Michael se posait à Paris à l'Opéra Garnier, pour un concert caritatif en faveur du Sidaction. Beaucoup d'effervescence à l'annonce de cette date et de ce lieu où furent prises les magnifiques photos du TourBook par Caroline True. Les places étaient chéres et peu nombreuses : un immense honneur et une chance pour les fans qui ont pu y assister.  
Gala George Michael Sidaction 1-copie-1 
Parmi eux, Carole, qui en remportant le concours RFM (partenaire de George Michael) s'assurait de vivre une soirée mémorable.
C'est son témoignage que je vous propose. En illustration un diaporama que j'ai réalisé avec les plus belles photos de cette soirée que vous avez eu la gentillesse de me faire parvenir l'année derniére. Un grand merci à tous. Pour la partie musicale "Through" et "I Remember you", vous comprendrez facilement mes choix.    
Pop Opéra (par Carole)
L’annonce me semblait irréelle et même inconcevable… L’Opéra Garnier de Paris ouvrant ses majestueuses portes à l’artiste George Michael !
Pourtant cet espoir musical devient concret très rapidement : ce concert symphonique devrait s’orchestrer au profit du Sidaction et le gala de bienfaisance permettrait de récolter des fonds pour cette association, présidée par Line Renaud.
ZIMBIO-5.jpgEvidemment, comme de nombreux fans, je me suis mise à espérer obtenir une place pour découvrir à la fois ce lieu mythique et ovationner ainsi le retour parisien de George.
Hélas, parfois l’envie ne suffit pas. L’occasion était certes unique et les prix affichés révélaient cette rareté ! Un budget (le mien !), en pleine crise de croissance et déjà fortement amputé par les tournées Symphonica, ne m’a pas permis de m’acheter une place.
Complètement résignée de rater cet évènement, j’apprends, par le plus grand des hasards, que la radio RFM offre quotidiennement, la semaine précédant cette soirée légendaire, deux places pour y assister (formule luxe : transport et hôtel compris).
Mon téléphone devient mon meilleur ami. Je le cajole, me complais en excuses pour l’avoir parfois malmené, l’encourage à me faire sélectionner par le standard de la radio afin de pouvoir alors passer à l’antenne. Ce serait la première étape.
La seconde étant de reconnaitre diverses chansons en quelques secondes… Des extraits musicaux qui ne sont pas de George Michael ! Là, l’angoisse devient tout de même assez présente… Ma culture musicale se résume principalement à George et Wham!
Mais quelques fois, le rêve détrône l’espoir !
Un vendredi, deux jours avant LE concert, je suis sélectionnée par RFM, répond avec ferveur aux questions (avec une immense chance… Les quatre titres étaient des chanteurs de « ma » génération !)
Je n’ose supposer que toutes les bougies allumées en invoquant un signe d’un Dieu Grec soient responsables de cette victoire. ;o)
Je m’empresse d’offrir la seconde place à une amie, fan de George elle aussi. C’est grâce à lui (ce chanteur génère aussi de magnifiques amitiés) que nous nous sommes connues, beaucoup de kilomètres nous séparent, la distance nous empêche donc de nous voir régulièrement.
Cette soirée exceptionnelle sera l’occasion de fêter nos retrouvailles tout en célébrant George sur scène.
Nous voici devant l’Opéra Garnier.
Le lieu rayonne de beauté. Chacun de nos pas nous guide vers une nouvelle magie visuelle. Les décors de Marc Chagall, les plafonds, les lustres… L’endroit nous étonne, nous imaginons les chaussons de danse, la valse des ballets, la musique classique dont s’imprègnent les murs.
Nous sommes idéalement placées, à quelques rangs de la scène, au milieu de nombreuses personnalités (toutes celles avec lesquelles nous avons eu la chance de discuter se sont révélées adorables, d’une gentillesse exquise…)
Enfin, George Michael arrive. le-parisien.jpg
Souriant, sobrement vêtu (mais sans cravate), ses musiciens et ses quatre fidèles choristes l’entourent, savourant aussi la splendeur de cette salle.
George parle moins que sur certaines autres dates, mais sa présence, sa voix, son charisme et son chant transfigurent ce temple du spectacle parisien.
La douceur de certains titres, l’émotion palpable sur d’autres chansons et une ambiance survoltée lors du Medley…
L’Opéra Garnier a troqué ses petits rats pour des danseurs, un peu plus âgés, se trémoussant (avec moins de grâce, très certainement) au rythme des chansons. Un spectacle rare, une atmosphère électrisante.
Le temps s’écoule trop vite…
Le concert se termine aux sonorités de « White Light », titre tellement symbolique pour tous les Lovelies.
George est vivant ! Il l’exprime avec toute la grandeur de son talent.
Et ce 9 septembre 2012, sa présence personnifiait aussi la vie et le combat face à toutes les maladies.
"Le seul vaccin contre le sida, c'est le préservatif quoi qu'on en dise !" – Pierre Bergé, Président du Sidaction.
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Rédigé par Frédérique

Publié dans #SYMPHONICA-Orchestral-Tour

Commenter cet article

Laurence 10/09/2013 21:19


Mais quel FABULEUX souvenir!! J'ai adoré ce concert!!


Vivement la prochaine tournée!!

Frédérique 11/09/2013 06:03



Yes !!! vivement



marizen 10/09/2013 18:55


Time flies and we miss George terribly! I remember this time well...always waiting for the Lovelies comments regarding his performances. Sad that the tour wa cut short, but I am happy that he is
doing well. I'm still waiting patiently!


Thank you, Fred...wonderful account of those magical days! 

Frédérique 10/09/2013 19:09



Thanks for your kind words Marizen , waiting patiently .. exactly  xxx



isabelle 09/09/2013 20:36


merci fred pour nous replonger à cet inoubliable moment, car à ce même moment où je t'envoie ce message, j'étais à quelques mètres de george  dans cet endroit de grasse bises
fred

Frédérique 10/09/2013 06:16



Souvenirs souvenirs



violette 09/09/2013 19:24


Merci à Toi, Frédérique, pour ce merveilleux souvenir........ c'est un moment et souvenir magique....... Le mien, est au mois de septembre aussi, mais le 30 septembre 2011, tournée au zénith de
toulouse..... Ce concert a changé m'a vie......Merci à toi Frédérique de nous permettre de feuilleter le livre de nos émotions, à jamais gravées. bisous.

Frédérique 09/09/2013 19:52



C'était un plaisir d'évoquer cette soirée magique à laquelle j'ai failli assister ... Un an déjà et la venue de George en France c'est toujours un evenement non ?



Laurence 09/09/2013 15:39


Encore un moment de pure magie! C'est même encore mieux avec des photos, on s'y croirait! Merci Frédérique d'entretenir nos souvenirs en "arrosant la plante" dès que tu en as
l'occasion

Frédérique 09/09/2013 18:05



L'actu étant (trés) calme, c'était l'occasion de revenir sur cette soirée Unique avec le témoignage de Carole l'heureuse gagnante du concours RFM . Je me suis aussi fait plaisir avec ce diaporama