Spécial FAITH - Revue de presse New York Times du 16 Août 1988

Publié le 10 Septembre 2010

faith-a.jpgDerrière sa barbe de plusieurs jours, son blouson en cuir noir, sa boucle d’oreille crucifix et son foulard autour de la tête style pirate, George Michael – ou le personnage qu’il interpréte à travers ses chansons- est le genre de gars que la plupart des adolescentes pourrait ramener à la maison pour le présenter à leurs parents. D’une certaine façon, la plupart d’entre elles l’ont déjà fait ;son album »Faith » s’est vendu à prés de 5 millions d’exemplaires, et des cris et des hurlements ont accompagné pratiquement chaque mouvement qu’il a fait Dimanche au Madison square garden, ou il a entamé une série de 3 concerts tous complets. Comme il l’a été en tant que chanteur du groupe anglais Wham !, Monsieur michael est toujours l’idole des ados, même s’il ne semble pas emballé par cette idée ; au début du concert, il a demandé au public de rester tranquille pendant les ballades.

 

Monsieur Michael a l’aisance et la présence d’un comédien de la pop. Il peut faith-b.jpgchanter dans un style ténor soul, tenir la note même en parcourant la scéne de long en large, et même si sa façon de danser ne concurrencera pas celle de Michael Jackson, il est gracieux et confiant. Et plus important, il sait écrire des chansons franches, des chansons d’amour accrocheuses habituellement inspirées de la motown des années 60, du Stevie Wonder des années 70 et du Prince des années 80 ; ses inspirations sont évidentes tout comme son style. De temps à autre, il arrive quand même à surprendre avec l’introduction moyen-orientale de « Father Figure » ou le côté rock de « Faith ».

 

Déjà comme Paul Mc Cartney et souvent , Monsieur Wonder, Monsieur Michael est un expert de la pop qui ne fait pas de vagues. Dans ses chansons, il est toujours poli, clair, lucide, aimant et responsable ; « faith » est le titre d’une chanson dans laquelle il refuse une invitation sexuelle car « il attend quelque chose de plus ». Il a acquis une certaine notoriété avec le 1er single de l’album « I want your sex » mais il précise que le désir est bati sur l’amitié et la confiance ;c’est seulement modestement lascif, et difficilement liée à un rocker.

 

faith-c.jpgMonsieur Michael a mis le concert entre parenthéses avec « I want your sex » parties 1 et 2, essayant de faire passer une image de mauvais garçon ; « le sexe est quelque chose que nous devons faire » a-t-il chanté avant d’apparaître sur la scéne, en poussant des cris aigus. Pendant presque tout le concert, il est resté dans son personnage de pop star clean, s’autorisant ce qu’il appelle un « risque » seulement pour un rappel pour « lady marmelade ». Le public a suivi joyeusement sa direction pour se lever, s’asseoir, chanter ou bouger les bras. Pour « everything she wants » il ressemblait à un prof d’aérobic. Pour le moment, Monsieur Michael est un habile romantique démodé. Pour être plus qu’une pinup, il devra prendre plus de risques.

 

http://www.nytimes.com 

 

 

Rédigé par Frédérique

Publié dans #Divers

Commenter cet article

sophie 10/09/2010 13:04



L'article est très bien... bof pour la fin.... même si aujourd'hui ce qui est dit sur le côté clean ou pronant le sex avec une personne etc... est dépassé. Bref c'était l'époque FAITH pour notre
plus grand bonheur!!!! Et aujourd'hui c'est toujours aussi bien.



CHRISTIANE 10/09/2010 12:32



 Merci Frédérique pour cette interview qui nous replongent quelques années en arrière.... J'adore la première photo
(haut de la page). Bisous



Frédérique 10/09/2010 13:34



Oui trés belles photos en noir et blanc, en plus ... bises



Dominique 10/09/2010 10:14



Très bel article en dépit des critiques un peu faciles (c'est oublier que Sinatra,Elvis ou les Beatles ont tous débutés
sous les cris des jeunes filles totalement sous le charme ,et ils sont devenus des légendes...)La fin aussi m'enerve un peuMerci Fred.



Frédérique 10/09/2010 12:07



L'Amerique a tjs eu un rapport particulier avec George Michael, non ? Il leur a dit ce qu'il en pensait en 2008 lors de sa tournée 25 live usa  Bises Dominique.



fabien 10/09/2010 07:42



magnifique article...j'adore



Frédérique 10/09/2010 12:05



Merci Fabien