Symphonica vue de l'intérieur par Rachael du Raven Quartet !

Publié le 10 Novembre 2012

rachael-lander.jpgToujours agréable de lire les impressions des artistes qui ont travaillé auprès de George pour la tournée Symphonica .

C'est au tour de Rachael Lander du Ravenquartet, (formation de 4 musiciennes pour un quatuor à cordes, connu pour leurs interprétations originales de titres rock.) qui a intégrél'orchestre symphonique de Symphonica pour la tournée de George Michael et a livré ses souvenirs via son blog.

Comme celles de Shirley Lewis & Lucy Jules ou encore Ed Barker, c'est toujours émouvant et agréable de lire ce qu'ont ressenti ces artistes au contact de George et aussi de son public!

En voici quelques extraits choisis :

"En tant que joueuse d'instruments à cordes, la majorité des publics devant lesquels j'ai joué durant ma vie dans les églises et les town halls ont été plutôt classiques. Au Royaume Uni, en particulier , le public est surnommé affectueusement “the blue rinse brigade.”

Âgé, inhibé, enlevant bruyamment les emballages de leurs Werther’s originals dans les moments calmes et applaudissant discrètement pour montrer qu'ils apprécient.

Si vous êtes chanceux, vous aurez peut-être un “ BRAVO!” ou un “ENCORE” de la part de quelques spectateurs insouciants, souvent grâce à un verre de vin rouge (pré-commandé naturellement).

Si vous êtes très chanceux, le public se mettra debout pour vous offrir une standing ovation, ce qui est adorable mais rare, avec toutes ses prothèses de hanche. Et les cathéters.

03-14-LONDRES-Gbis.jpgLe public de George Michael ne ressemble à rien de ce que j'ai déjà connu. Pour commencer, il remplit une arena donc 17000 personnes pour un soir.

La plupart des spectateurs de SYMPHONICA 2012 avaient attendu jusqu'à 18 mois pour voir George, en raison de sa presque fatale pneumonie de l'année dernière, qui avait conduit à l'annulation de la partie anglaise de la tournée. Les tickets n'étaient pas donnés et  George était sincèrement époustouflé que tant de gens les aient conservé si longtemps pendant cette période de crise.

Il est facile d'oublier combien est célébre George Michael , quand vous répétez avec lui en studio. Il a fait des tournées, enregistré et a été dans l'oeil du public depuis 30 ans, ce qui est plus que ma durée actuelle de vie (enfin presque)

La plupart des musiciens de studio rencontre des noms célèbres dans l'industrie de la musique assez souvent. Et après les 5 premières minutes étranges en face de la "personne célèbre" il est clair celle que vous avez vu uniquement dans les magazines et à la télévision est juste une personne normale.

George Michael n'est pas une de ces personnes. Non pas qu'il ne soit pas agréable mais il est juste lui. Il a juste cette notoriété quasiment stratosphérique qui fait crier et évanouir les gens dés qu'il entre dans la lumière.

Le début du concert de SYMPHONICA était mon moment préféré. L'orchestre arrivait sur2 scène, s'asseyait derrière le rideau rouge en velours, nous contrôlions nos écouteurs, et préparions nos instruments. Nos micros étaient ouverts à ce moment là et nous entendions les rugissements d'excitations de milliers de personnes, ce qui me donnait toujours un peu la chair de poule.

Au signal d'Henry Hey (!) nous commencions à jouer derrière le rideau, retenu par des membres de l'équipe, qui portaient des casques Madonna et qui ressemblaient à des videurs. Les clameurs ont augmenté quand le public a entendu la voix de George pour la toute première fois chanter les premières paroles de "Trough”, et encore un peu plus tard quand les lumières changèrent pour projeter la silhouette de George sur le rideau.

Finalement, au moment ou le public se demandait si George viendrait sur scène ou si ils allaient passer trois heures à regarder son ombre, le rideau s'ouvrait pour révéler George et nous, et c'était notre premierer regard sur cette salle remplie qui s'époumonait. Cela me faisait sourire tous les soirs. (Pour info : le public le plus bruyant a été Cardiff et Liverpool. Ils ont passé presque la totalité du concert debout beuglant. GM était dans son élément)

Le fait étrange sur les fans de GM  c'est qu'ils ne correspondent pas à une tranche s'âge spécifique. Cela va de 10 à 65 ans. Il y a des hommes et des femmes de tout âge, de toute classe et de toutes sexualités qui crient les paroles et qui dansent sans honte comme des dingues, tirés à 4 épingles. 

Les violoncellistes étaient idéalement placés au 1er rang de l'orchestre juste derrière George, nous pouvions ainsi voir les expressions sur les visages des fans dans le public et ils étaient littéralement transportés ailleurs. Certains pleuraient du début à la fin, certains étaient au bord de la crise cardiaque tant ils étaient excités, certains l'ont suivi à travers toute l'Europe et avaient des tee-shirts MARRY ME GEORGE! . (Si ils avaient vu sonx2_9bc30f4.jpg boyfriend, ils auraient réalisé que c'était peine perdue. C'est un Adonis et les gens ont commencé à murmurer “Obsession……by Calvin Klein” dans son sillage quand il se faufilait backstage pour voir George. C'était ridicule )

Ealrs-Court--7-.JPGL'autre phénomène étrange est en George. Ce n'est pas un secret qu'il a lutté dans sa vie personnelle avec plus ou moins de succès, et il est très ouvert sur tout cela aussi bien en interviews que dans les paroles de ses chansons. Quand il s'adresse au public, il parle en toute sincérité de sa sexualité, la peine de perdre des êtres chers, ses addictions, sa relation avec la célébrité et son approche récente de la mort.

En répétitions, il est relativement calme, il préfère chanter plutôt que de parler. Il blague et est très complice avec ses choristes, dont l'un d'eux était à l'école avec lui, mais surtout il est concentré sur le concert à venir, les éclairages, la platine de mixage, que tout se passe bien. Différent des autres artistes, il n'a personne qui passe en première partie et il a donc un marathon à tenir, vocalement parlant.

Sur scène, devant des milliers de personnes, il semble plus à l'aise. Cela parait banal mais même avec le stress de la tournée et tout ce que cela implique, George semblait plus heureux sous les projecteurs, chantant. Il a une solide base de fans fidèles et vous pouvez quasiment sentir les vagues de reconnaissance entre lui et ses fans.

Ils l'adorent, il les adore, c'est évident.

Les shows de SYMPHONICA étaient très loin d'un showcase des plus grands hits de George Michael. Il y avait des standards du jazz, des reprises inattendues et beaucoup de ballades et le public a foncé, dansant, chantant et lançant occasionnellement des soutiens gorge sur scéne.

Vous ne verrez jamais ça à St John Smith’s Square."

http://www.strungout.me/post/35275631358/star-people

 

Rédigé par Frédérique

Publié dans #SYMPHONICA-Orchestral-Tour

Commenter cet article

sophie 13/11/2012 10:02


Waouh ! Quelle belle interview ! Tout est très fort ... j'ai eu la chair de poule en lisant cet article et les ressentis derrière le rideau et lorsqu'il s'ouvre.


C'est vraiment tellement fort de lire ces mots de quelqu'un de professionnel et non une fan et de voir ce respect et cette admiration ...


Un grand merci pour ce partage ... (je ne savais pas qu'un ou une choriste avait été à l'école avec George !)


biz

Frédérique 13/11/2012 18:42



Tout à fait d'accord avec toi Sophie, j'adore publier ce type de traductions , beaucoup plus interessant que les ragots non ?  Tout le monde des deux côtés a adoré Symphonica et ça fait plaisir à lire ! bisous



Dominique 13/11/2012 09:50


Je me demandai si tu avais vu ce lien sur Fb! J'ai pensé te l'envoyer et puis je me suis dit qu'avec tes alertes partout, tu devais être au courant!! J'ai adoré lire ce post et je te dis bravo
pour avoir si bien traduit ce passage pour celles et ceux qui ne maitrisent pas aussi bien l'anglais Il y a des choses
très interessantes, et venant de quelqu'un de "l'intérieur" ça confirme tout ce que nous savons déjà, mais ça fait tellement plaisir à lire! Que ce soit sur George et le concert ou sur l'attitude
des fans! Elle confirme que vu de la scène, l'amour des fans est réellement perceptible! Donc George reçoit vraiment cette adoration, même si on n'en doutait pas, c'est réjouissant d'en être
sûre! Je pense que ça restera une expérience unique pour tous ces musiciens, qui ne s'attendaient peut-être pas à un tour aussi triomphal! Que tout cela nous manque déjà! Il nous faudra encore
bcp de patience pour vivre à nouveau de si grandes émotions! Des nouvelles au sujet des Cd et Dvd nous aideront à attendre Chtibizzzz!


 

Frédérique 13/11/2012 18:40



Coucou Domi ! j'ai vu ce lien sur Twitter (connais pas FB ) et j'ai trouvé l'article trés interessant, j'aime beaucoup
lire et partager les impressions des artistes qui travaillent ou ont travaillé avec George , c'est vraiment sincére et ça fait vraiment plaisir à lire . Symphonica restera un magnifique cadeau
pour les fans et George peut se flatter d'avoir vraiment réussi malgré tout ce qui a pu se mettre en travers ... Je pense que les prochaines nouvelles de George nous offriront de jolis cadeaux de
Noël! de gros bisous