Publié le 6 Janvier 2018

Après cette année 2017 riche en news, hommages et articles, que pourrait nous apporter 2018 ?

La seule chose dont nous sommes certains pour le moment c'est le projet THIS IS MY FREEDOM, teasé fin d'année derniére, mais dont nous ne connaissons pas vraiment les détails :)

http://www.george-michael-news.com/2017/11/this-is-my-freedom-le-14-novembre-2017.html

PHIL SAVILL JOANNA KALLI JON CAUWOOD (SONY UK) AVEC DAVID AUSTIN : LA TEAM GEORGE MICHAEL / MUSIC WEEK 161017 /

PHIL SAVILL JOANNA KALLI JON CAUWOOD (SONY UK) AVEC DAVID AUSTIN : LA TEAM GEORGE MICHAEL / MUSIC WEEK 161017 /

L'héritage musical de George Michael est magnifique et intemporel.

Il ne fait aucun doute que nous pouvons nous attendre à de belles choses à venir : ce sont les paroles de David Austin, et également de l'équipe Sony Legacy France que j'ai rencontré à Paris.

Je voulais vous faire partager à cette occasion quelques informations parues dans le très sérieux magazine anglais MUSIC WEEK d'Octobre 2017 spécial GEORGE MICHAEL :

La réédition de Listen Without Prejudice n'est que le début d'un plan de 10-15 ans destiné à sauvegarder l'héritage musical de George Michael comme Warner le fait pour David Bowie.

" C'est le premier d'une série de projets sur lesquels nous travaillons : nous pouvons envisager des choses sur Wham!. Il y a également beaucoup de choses à faire sur vinyles, mais nous le ferons au bon moment" dit Jon Cauwood (Sony UK)

" Son héritage est si vaste et d'une si grande portée, que nous pouvons faire des choses fantastiques, en maintenant vraiment son intégrité. C'est si important. Malheureusement il n'est plus là et c'est une tragédie absolue, mais ce sera facile pour nous de continuer à travailler avec son catalogue, parce qu'il y a tellement à faire " dit Joanna Kalli (Sony UK)

David Austin conclut en disant que son ami mérite que l'on se souvienne de lui comme un artiste avec une vraie intégrité.

Voir les commentaires

Publié le 31 Décembre 2017

L’année 2017 se termine …

Après m’être posée beaucoup de questions sur la continuité du blog, vous m’avez donné les réponses : en effet, jamais la participation des visiteurs via les commentaires n’a été aussi active et la fréquentation ( 300 000 visiteurs uniques dans l’année) est une des plus importante depuis la création du blog il y a bientôt 10 ans.

Pour certains d’entre vous, écouter ou parler de votre artiste favori n’est pas facile au sein de votre famille ou même entre amis : vous l’avez fait ici et vous avez même lié des amitiés entre vous.

Retour ensemble sur les moments forts de cette année sur le blog… sans George Michael

UNE ANNEE 2017 SI PARTICULIERE

Un grand merci à Sony, véritable partenaire du blog, pour tout et en particulier pour ses magnifiques concours liés à la sortie de la réédition de Listen Without Prejudice/MTV Unplugged, soutenu par le documentaire George Michael : Freedom.

L’occasion pour moi, lors de la projection privée à Paris de vous rencontrer en vrai et de mettre des visages sur des prénoms.

 

Les hommages à George Michael se sont multipliés en particulier dans son pays : interview de Kenny Goss, magnifique discours de ses amis aux Brits Awards (lien), Adéle aux Grammy Awards avec cette lancinante version de Fast Love, Angels in Chains titre de Geri Haliwell avec les choristes de George.

En 2018, le 25 Juin sera LA journée GEORGE MICHAEL et une plaque bleue sera apposée à l'école que fréquentait George Michael à Bushey.

UNE ANNEE 2017 SI PARTICULIERE

Annéé trés difficile pour la famille de George puisqu’il n’a finalement été inhumé que fin Mars, lors d’une petite cérémonie privée, comme il l’a sans aucun doute souhaité.

Même si certains fans ne comprennent pas cette décision, sa famille et ses proches respectent ce qu’il était, ses idées et sa façon qu’il avait de voir sa vie.

 

En Avril, un moment très émouvant, puisque j’ai remis à David Austin, plusieurs exemplaires du Livre d’Or qui avait été ouvert sur le blog, empli de vos plus beaux messages, et imprimé « Words For George Michael From his lovelies » : Il a été très touché et n’a eu de cesse de faire passer ses remerciements et ceux de la famille de George ; une heure et demi en sa compagnie et celle de Lisa Johnson à évoquer son ami et frére, un moment rare d’une intense émotion pour moi.

David m’a d’ailleurs remis en cadeau pour les visiteurs du blog un vinyl Symphonica 1ere presse qui a fait l’objet d’un concours.

UNE ANNEE 2017 SI PARTICULIERE

Magnifiques révélations cette année sur la générosité cachée de George : des dons spontanés ponctuels ou des engagements sur la durée, très souvent de façon anonyme, qui ont fait de lui un des plus grands donateurs du Royaume Uni.

 

Tout le mois d'Aout a été consacré à BARE la seule autobiographie de George Michael, des extraits traduits chaque jour, en réponse au déchainement peu scrupuleux des tabloïds citant des sources, amis, proches etc ...

 

Surprise avec FANTASY remixé par Nile Rodgers, sans que George ne l'ait entendu : critiques mitigées chez les fans pour ce nouveau titre annoncé

 

Septembre nous a amené enfin l'annonce de la sortie du documentaire FREEDOM, tout d'abord au Royaume Uni, ou une projection de presse suivie d'une conférence tenue par David Austin s'est tenue. Dans son rôle de manager anglais, David a été parfait, lui qui n'apprécie pas être sur le devant de la scéne, a rendu de formidables hommages à son ami trop tôt disparu.

 

En Octobre, vous avez pu découvrir la superbe réédition de l'album Listen Without Prejudice version double cd/deluxe/vinyle , qui s'est classé N°1 dans les charts britanniques dés sa sortie.

UNE ANNEE 2017 SI PARTICULIERE

En Décembre vous avez pu lire en intégralité et en français la dernière interview de George Michael, ses précieuses dernières paroles publiques.

Le blog a soutenu sur les réseaux sociaux la campagne pour faire de LAST CHRISTMAS le numéro 1 des charts de Noël, qui a fini en 3eme place et 2eme place la semaine suivante.

Annoncé pour 2018 par la Team de George Michael, le projet THIS IS MY FREEDOM.

http://www.george-michael-news.com/2017/11/this-is-my-freedom-le-14-novembre-2017.html

UNE ANNEE 2017 SI PARTICULIERE

Je tiens à vous remercier pour vos très nombreuses visites ici, pour votre fidélité et pour votre participation, que ce soit via les commentaires, par mail ou via Twitter : vos messages me touchent beaucoup et m'encouragent à continuer à rendre hommage à cet extraordinaire artiste qu'est George Michael.

 

Je vous souhaite tous mes meilleurs vœux pour une belle Année 2018, que tous vos souhaits se réalisent.

 

N'hésitez pas à me faire parvenir idées et suggestions via georgemichaelnews@gmail.com

N’oubliez pas de jeter un œil sur les tweets qui apparaissent à droite du blog, il y aussi des George Michael News J pas forcément reprises dans des articles.

Le module ARCHIVES vous permet de vous replonger par année dans les articles du blog publiés depuis le 2 Février 2008.

 

Rendez vous l'année prochaine sur le Blog !

Voir les commentaires

Publié le 29 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * DERNIERE PARTIE

Nous arrivons à la fin de la traduction de la derniere interview de George Michael.

Encore un grand merci à Collette pour le transcript, un énorme travail , qui m'a permis d'en faire la traduction .

Ce sont les dernières paroles publiques de George et elles méritaient de figurer ici.

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * DERNIERE PARTIE

KY - Mon entrevue avec George a eu lieue vers la fin de l'année 2016, quelques semaines avant sa mort. Je n'avais aucune idée alors que ma dernière question serait si bouleversante. Bien que je savais que ce n'était probablement pas nécessaire pour son film, j'étais curieuse d’en savoir davantage sur le caractère punitif d'être un artiste, ce que cela exigeait de lui, en particulier étant l'une des "quatre grandes" légendes de la vidéo des années 1980, avec Michael Jackson, Prince et Madonna".


GM - Je pense que la raison pour laquelle nous perdons tant de stars, c'est que nous vivons dans un monde où les compagnies pharmaceutiques se comportent de façon odieuse et où les gens qui sont assez riches et suffisamment  indépendants pour exiger trop de médicaments, les obtiennent.
J'ai eu mes propres combats mais ils n’ont jamais été extrêmes. Heureusement pour moi, les opioïdes et les opiacés ne sont pas autorisés dans ce pays.
Je vais vous dire quelque chose, de très étrange : je me souviens avoir eu des conversations avec des gens à la fin des années 80 et je ne pense pas que nous devrions négliger qu'il y a deux artistes que nous n'avons pas mentionnés.

Honnêtement, je crois que les quatre premiers, en termes d'intérêt du public, étaient Jackson, Prince, Madonna et moi-même, probablement dans cet ordre.
Bien sûr, en ce qui concerne les ventes de disques, il y avait aussi Whitney Houston et Bruce Springsteen, des vendeurs massifs, mais les quatre «légendes» vidéo, en quelque sorte, les quatre pour lesquels
  les vidéos, étaient très attendues étaient comme je l’ai dit, Jackson, Prince, Madonna et moi-même, dans cet ordre.
Je me souviens avoir dit à quelqu'un que si nous pouvions voir le futur, je pense que les gens qui survivraient et qui auraient les plus longues carrières seraient Madonna et moi-même, et non pas parce que nous sommes les plus talentueux parce qu'en fait je crois que Michael Jackson et Prince sont tous les deux plus talentueux que Madonna ou moi-même mais parce que nous sommes sains d'esprit, et je ne sais pas comment les gens sensés pensent que je suis ces jours-ci, je n'en ai aucune idée mais je pense que c'est la vérité.

Ils étaient tous les deux vulnérables, incroyablement vulnérables parce que leur vision du monde était tellement éclipsée par leur obsession d’eux-mêmes et leur auto-absorption.

Alors que je pense que Madonna et moi sommes toujours sains d'esprit, elle est saine d'esprit et c’est une femme très, très intelligente mais Michael et Prince étaient toujours vulnérables, je ne pensais pas qu'ils seraient morts mais ils étaient toujours vulnérables, toujours vulnérables.

 

KY - Mon moment avec George tirait à sa fin et je sentais que j'avais une bien meilleure compréhension de l'homme qui avait commencé avec un désir ardent de devenir quelque chose d’immense, sa carrière avait montré qu'il avait un réel caractère, il a agi avec ses propres règles, il n'était pas parfait, il a fait des erreurs qui ont été largement rapportées mais sa gentillesse et sa philanthropie étaient moins bien relatées.
Depuis sa mort, des histoires ont émergé qui révèlent ses actes généreux, souvent spontanés, emplis d'immense gentillesse.
En passant du temps avec lui, en l'interviewant, je sentais que j'avais une meilleure compréhension de George, comment il combinait son immense don pour la musique, avec un niveau d'authenticité et de courage qui ont captivé le cœur de générations et comment son esprit, ainsi que sa musique continueront à vivre "


GM -C'était vraiment charmant en fait, c'était une très belle interview


KY - Ce n'était pas traumatisant n’est-ce pas ?


GM - Non, c'était génial


Le programme se termine par I REMEMBER YOU

 

Cette chanson n'aurait pas pu être plus appropriée et l'interview est un morceau d'histoire magique.

I REMEMBER YOU * 1ER DATE TOURNEE SYMPHONICA A PRAGUE *

Voir les commentaires

Publié le 28 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 8 *

KY - Je trouve fascinant que tu dises que OLDER est ton album préféré, je veux dire, je suis sûre que tu passes ta vie avec des gens qui te disent ce que ta musique a signifié pour eux mais cet album, vu tout ce que tu as fait auparavant, les ventes de cet album ont été époustouflantes.

GM - Oui, elles l’ont été.


KY - C'est intéressant que ce soit ton album préféré mais aussi que ce soit l'album qui t'ait vraiment révélé, c'était  absolument toi plus que jamais, aussi bien dans la musique, que dans les paroles, le son et c’est à cela que les gens ont réagi le plus.


GM - Eh bien, Dieu sait si je l'aurais fait, si je m’étais réinvesti après Faith et fait un autre , réinvesti, ne pas avoir rencontré,  aimé et perdu Anselmo, qui sait si j'aurais écrit Jesus To A Child , Fastlove, Spinning The Wheel, You Have Been Loved ;  je ne pense pas. Si je crois en mon destin, je pense que je devais ressentir cette souffrance particulière pour pouvoir faire le maximum dans ma musique, en termes de thérapie.

 

KY - Et tu crois au destin?

GM - Oui, je crois au destin, je crois que j'ai abusé de mon destin mais là encore, je pense aussi, même quand j'ai perdu le contrôle, même quand j'ai vraiment touché le fond, je crois que le fil rouge est toujours là et cette période d’arrêt va m’amener  à quelque chose de spectaculaire.
Ce ne sera pas spectaculaire comme Faith ou Older ou autre, parce que j'ai 53 ans, je ne suis plus une jeune pop-star mais pour moi dans mon esprit, cette période de turbulence va se traduire par quelque chose de spectaculaire, ça doit arriver.

KY - En avril 1998, George a fait les gros titres des journaux internationaux lorsqu'il a été arrêté pour avoir eu une conduite obscène dans des toilettes publiques, dans le parc Will Rodgers à Beverley Hills.
Il s'est retrouvé dans une situation similaire à Hampstead Heath en 2006, suivie d'une série d'arrestations pour conduite sous influence de drogues, conduisant George à plaider coupable en août 2010, pour lequel il a été condamné à huit semaines de prison et une interdiction de conduire de cinq ans.

Un retour de flamme des tabloïds était inévitable, mais George a montré un talent naturel pour combattre cette attention en utilisant l’autodérision. Ses deux apparitions les plus remarquables sont dans la sitcom de  Ricky Gervais,Extras, tournée à Hampstead Heath en 2007 et en tant que passager de James Corden dans un sketch comique de 2011.

KY - Je voudrais vous demander comment vous avez retourné le récit pour dire aux gens qu’ils n’ont pas à décider de la façon de raconter cette histoire et l'humour que vous avez utilisé pour électriser et en faire un pétard mouillé.
Je me suis permise de choisir les deux plus connus, dans la voiture avec James, puis avec Ricky sur le banc.

Extrait de Extras:
GM "Je n'ai que vingt minutes en fait pendant ma pause déjeuner.
Ricky Gervais "Pause déjeuner?"
GM "Oui, je fais du service communautaire"
RG "Oh, tu fais toujours ça?"
GM "Oh non, pas celui-là, non, j'en fais un autre maintenant. Je ramasse des ordures maintenant"
RG "D'accord, qu'as-tu fait de mal cette fois?"

GM "Une décharge sauvage, crois le ou pas, j'aidais Annie Lennox avec un vieux congélateur et elle a dit, dois-je appeler la mairie et j'ai dit, non, ne t’embêtes pas avec ça, il y a une benne au bout de ma rue, donc  vers 2h30 du matin, nous le faisons basculer et la police arrive "
RG "Comment ont-ils été prévenus alors?"
GM "C'était la benne de Stewart Copeland et il a appelé Sting et Sting a appelé la mairie et maintenant moi et Annie ramassons des détritus. Eh bien, je ferais mieux d'aller, parce que tu sais je dois retourner au travail bientôt "
L'homme "Allez, alors, viens on fait ça vite fait bien fait"
GM "Oi, je ne suis pas
 si désespéré"
Homme "sale batard"

 

KY – Il faut avoir les couilles de le faire, de dire tu peux te foutre de moi mais je vais te montrer comment rire et vraiment, vraiment faire ça.
Dis-moi comment tu as décidé de le faire, cela t-a semblé être une grande décision à prendre ou juste quelque chose d’amusant à faire ?


GM – La réalité c’est que je n'ai pas peur d'être raillé

KY - Est-ce que Ricky est arrivé avec quelque chose d’écrit ou l’avez-vous fait ensemble, comment ça s'est passé ?

 

GM - Ricky est venu me voir avec le script et je crois que j'ai fait quelques changements, juste quelques changements, comme avec James Corden, avec James, idem, il est venu me voir avec la base et j'ai fait quelques changements là où

je pensais que les choses pourraient être un peu plus drôles. Je suis sûr qu'ils seraient allés plus loin mais ils n’étaient pas surs que j’irai aussi loin, alors que j'étais prêt à aller aussi loin que possible, pour que tout le monde sache que c'était une véritable conscience de soi, que c'était quelqu'un qui comprenait à quel point il avait foiré et à quel point c'était facile d’en rire.
Et, aussi, il y a une sorte de bénédiction dans le rire, démolir le stéréotype d'hommes gays et j'adore ce que Ricky a dit à propos de ça


Extrait du documentaire FREEDOM:
Ricky Gervais "Je pense qu'il a aussi défié le stéréotype de l'homosexuel et ce qui était acceptable, parce que, même quand les gens étaient ouvertement homosexuels dans les années 60 et 70, ils étaient sains, sans sexe. George y est allé, il a déclaré, j'ai une bite et ça, ça a effrayé certaines personnes, ouais, littéralement, "

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 8 *

GM -Tu sais, je pensais exactement  ce qu'il a dit, il a sublimement et gentiment mixé  tout ce que j'essayais de dire, avec toutes ces interviews, où je disais « et alors ? » je ne luttais pas pour ma vie, je disais juste « c’est votre merde ».

Je peux faire ce que j'aime la nuit et je me suis moqué des gros titres, je me suis moqué de certaines choses qui ont été dites et Ricky, que Dieu le bénisse, m'a donné une façon parfaite d'y répondre de front.
Tu sais que James voulait aller plus loin avec l’histoire de la prison mais je lui ai dit non, parce qu'il voulait me récupérer à la sortie de prison mais je lui ai dit non. On ne devrait pas faire ça on ne devrait pas s’en moquer parce que j'ai fait quelque chose de mal, vous savez, en ce qui concerne la voiture, j'ai fait quelque chose de mal.

En ce qui concerne le truc de Hampstead Heath, vas te faire foutre !

Tu sais, c'est aussi simple que ça et je pouvais vraiment en rire.

 

Extrait de Comic relief 2011 George Michael et James Corden:
GM "Alors, je peux participer à Comic Relief?"
JC "Non"
GM "pourquoi?"
JC "Parce que tu ne peux pas"
GM "Oh, allez, sois honnête, tu ne veux pas que je vienne avec toi parce que tu ne veux pas être vu avec un homme gay. J’ai vu la façon dont tu regardes ton copain, comment l’appelles-tu déjà ? Gavla, une belle paire de nuls c’est ridicule "
JC "Euh, excuses-moi, écoutes, ce que tu fais de ton temps libre ne me regarde pas
 d'accord"
GM "Alors, pourquoi je ne peux pas venir à Comic Relief ?"
JC "Parce que tu es une farce George, c'est embarrassant, je ne peux pas arriver à Comic Relief avec toi, Comic Relief aide les gens comme toi"


GM - Mais le truc de James, c'est drôle, James, comme il l'a dit sur le film, la petite balade de James avec moi dans la Volvo s'est transformée en quelque chose qui a conquis le monde tu sais.


Autre extrait de Comic Relief:
JC "Bien, sois comme ça, nous allons juste écouter de la musique"
JC passe "I’m your man »  dans la voiture.
JC "Ouais, tu aimes celle-là, n’est ce pas ?
George
 et James chantent ensuite "I'm Your Man".

Voir les commentaires

Rédigé par Frédérique

Publié le 27 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 7 *

GM – Mais je suis très fier de Listen Without Prejudice. Mais je pense que l’expérience de perdre Anselmo, la période de deuil, deux ans pendant lesquels je n’ai pas écrit une seule note de musique et puis la certitude absolue que le prochain album que j’écrirai serait sur le deuil et la reconstruction, Older est mon plus grand moment, à mon avis, et comme je l’ai déjà dit, je ne veux plus jamais être inspiré de cette façon.

 

KY – George retourne en studio après la mort d’Anselmo, où sa douleur intense alimente une période incroyablement prolifique d’écriture, les chansons qu’il écrit et enregistre feront partie de son troisième album studio Older.

Older montrera un style plus sombre et plus mature de George et contiendra des références codées à sa sexualité. C’était 6 ans après la sortie de Listen Without Prejudice et le public était prêt pour son retour.

J’ai questionné George sur son approche de l’écriture.

Tu as dit, qu’il n’y avait pas un seul mot que tu pouvais écrire, avec ton profond chagrin, avec cette agitation professionnelle horrible que tu avais vécu, quand était la première fois où tu t’es assis, je ne sais pas comment tu écris, avec un crayon à la main, devant un ordinateur, quand as-tu refait ça pour la première fois?

 

GM - Je me suis assis à un clavier dans les studios Sarm à Notting Hill, où j'avais enregistré une grande partie de Faith, j’ai joué une partie très simple de cordes, ajouté un peu de guitare très, très douce : ma façon de faire de la musique est très étrange, c'est très étrange, en général, je mets mes pistes d'accompagnement ensemble, très simplement sur les claviers.
Dans ce cas, je pense avoir ajouté un peu de guitare mais au moment où je sens que quelque chose arrive, quelque chose d'important, je fais sortir tout le monde de la pièce, je reviens et comme je sais utiliser l'enregistreur vocal que nous utilisons, je chante, je répète encore et encore, chante et c'est un flot de paroles pourries . Si les gens entendaient cela, ils seraient morts de rire et puis je chante "Jésus to a child", c’est aussi simple que cela.
Et j'ai pensé oh mon dieu, c'est lui, c'est lui et moi, comme Jésus à un enfant et en à peu près une journée, la chanson était presque finie. Ce qui est vraiment inhabituel pour moi et en une semaine, je le chantais devant la porte de Brandebourg parce que j'étais tellement excité, j'écrivais à nouveau, je pouvais écrire encore et pas seulement cela mais j'avais écrit probablement la chanson la plus personnelle que j'avais jamais écrite, en l'espace d'une journée, un jour et demi et tout s’est remis en route à partir de ce moment-là.
J'ai écrit Older en 8 ou 10 mois, je pense que j'ai écrit la meilleure musique , la plus thérapeutique que j'ai jamais écrit de ma vie avec cet album ".

KY - Jésus To A  Child a été le premier titre solo de George à se classer numéro un dans les charts britanniques. La chanson est un puissant hommage à son partenaire Anselmo Feleppa et il lui dédicacera constamment avant chaque performance live. La vidéo était empreinte de symbolisme, principalement avec des personnes à diverses étapes de deuil.


KY - Je l'écoutais à nouveau et j'essayais de penser à la vérité de cette expérience pour toi et évidemment et j'ai commencé à penser à E.M. Forster .
Et ce qu'il a écrit
  c'est la même chose, il a écrit  « seulement lier la prose et la passion et les deux seront exaltés, ne plus vivre dévasté » et cela m'a fait penser à la vidéo que tu as faite : surmonter la douleur, ne plus vivre fracassé, les deux hommes et la boîte, se tenant l'un l'autre, se serrant l’un contre l’autre, cette idée que c'était ton refus alors de vivre déchiré, c'était en fait tout ça pour moi.


GM -Mmm

KY - Je vais maintenant  tout vous donner de moi ?

GM - Mmm, Mmm

 

KY – Est-ce que cela te parle ?

GM - Pour quiconque regardait Jesus To A Child, je révélais mon homosexualité, pour n’importe qui comprenait les symboles, je révélais mon homosexualité.

J’ai mis 6 mois pour écrire Fast Love, aller et revenir en studios avec mon coproducteur sur ce titre particulier, j'étais très défoncé. Je ne vais pas prétendre que ce n'était pas vrai, j'étais très défoncé et tu sais, ça me fait rire parce que clairement, quand tu réalises qui l’a écrit, ça ne parle que de drague, tu vois ce que je veux dire, la drague. C’est apaiser cette douleur avec de l’amour rapide c’est aussi simple que ça. De l’amour, c’est un mot marrant pour cela mais ça ne parle que de ça.

Même si je dis, dors dans ma BMW, c'est comme, c’est très autobiographique, il n'y a pas une chanson sur cet album qui ne concerne pas Anselmo. Le véritable deuil est la chanson que j’ai écrite avec mon ami David Austin « You have been loved », qui est ma préférée sur l'album parce qu'elle évoque une femme catholique qui perd son fils gay de cette terrible et affreuse, affreuse maladie et son amour inconditionnel de sa religion.
Cela n'a pas ébranlé sa religion. Cela a ébranlé ma spiritualité de perdre mon partenaire, le fait que cela n’ait pas ébranlé une femme catholique vraiment pieuse, tu sais, j'ai trouvé cela incroyable, incroyable et le nombre de personnes qui sont venues me dire 'Oh, vous ne savez pas à quel point vous m'avez aidé avec Older quand j'ai perdu cette personne ou quand j'ai perdu cette autre personne, ou n'importe qui et pour moi, c'est le summum, le summum, savoir que j’ai pu aider quelqu'un à travers la pire expérience de ma vie, que j’ai pu faire quelque chose pour eux, c'est peut-être pour cela que c’est mon album préféré, mais ce n'est pas celui de tout le monde.


KY - Est-ce que cela t'a aidé ?

GM - Oh mon Dieu, oui, oh mon Dieu, oui

 

Voir les commentaires

Rédigé par Frédérique

Publié le 26 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 6 *

GM - L'autre partie de cette énorme destinée est, je pense, durant cette période, ces deux ou trois années où j'aurais dû sombrer, parce qu’à cause premièrement de cette terrible situation personnelle et de deux, cette terrible situation professionnelle dont je ne voyais pas l’issue, mes héros d'enfance m'ont sauvé.

Freddie est mort, son groupe est venu me voir et m'a demandé de chanter « Somebody To Love », Elton est venu et m'a demandé de chanter avec lui, nous avons fait « Don’t let the sun go down on me ». Cela a été un énorme numéro 1 à travers le monde. Je veux dire, ce sont mes héros d'enfance. C'étaient les gens qui m'avaient créé et ils étaient simplement tombés par inadvertance dans ma vie au moment même où les gens n'entendaient pas de musique provenant de ma tête.

Ils m'ont sauvé, je veux dire, tu sais, ils ont fait un pont pour moi sur lequel je pouvais marcher d'un bout à l'autre et j'avais ces deux énormes disques numéro un, c'était juste miraculeux. 

 

KY - Don’t let the sun go down on me » faisait partie d'une succession de titres sortis sans être référencés sur un album particulier de George Michael. La prochaine réalisation de George, « Too Funky », était le dernier single pour Sony Music avant qu’il entame une action en justice pour se libérer de son contrat avec la maison de disques.
« Too Funky » avait d'abord été désigné pour figurer dans l'album LWP, George et Sony ont accepté de donner le titre au projet « Red Hot And Dance », qui récoltait des fonds pour la sensibilisation au SIDA. Le clip devait être un autre concentré de modèles spectaculaires, tout comme son prédécesseur, « Freedom 90 », mais avec seulement Linda Evangelista issue de la vidéo originale. Cependant, il y avait une vision conflictuelle entre la star et le directeur artistique de la vidéo, Thierry Mugler, ce qui mit dangereusement en péril son accomplissement. 

  

GM - Après le disque d'Elton et celui de Queen, il y a eu un disque de plus, donc  j'ai été autorisé à y contribuer pour récolter des fonds pour le VIH et le Sida.
Madonna était dessus, quelques autres grands artistes y étaient aussi, ça n'avait pas un gros budget promotionnel, mais ça m'a donné une excuse pour faire de la musique, encore une fois, avec Anselmo, toujours à moitié en tête, et c'était « Too Funky ».

J'ai essayé de faire revenir toutes les filles mais elles ne sont pas toutes revenues, je dois être honnête avec toi, tu sais, autant je suis content qu'elles soient toutes dans ce film et je les remercie beaucoup pour cela, mais elles ne voulaient pas revenir ici, alors que je leur avais donné le coup de pouce mais la seule qui soit revenue, qu’elle soit bénie, était Linda.

« Too Funky » était un tournage très dur. Je suis arrivé à l'hôtel où moi-même et le réalisateur et styliste Thierry Mugler résidions et Thierry pleurait, disant que j'étais sur le point de ruiner sa vision artistique, simplement avec ma présence même, tu sais et, en vérité, je le laissais continuer.

Nous étions en fait coréalisateurs, je le laissais faire, il ne voulait pas que je sois à la caméra, nous faisions quelques prises, trois jours de tournage qui étaient géniaux, géniaux, mais nous n'avions encore qu’à peu près une minute de séquences. J'avais investi moi-même un demi-million de livres dans ce projet et il n'y avait pas de vidéo, il nous restait un jour. Donc, avec ce jour-là, j'ai pris mon option contractuelle et l'ai chassé de la caméra et filmé toutes les choses du défilé parce que « Too Funky » est plutôt dans le mouvement et c'est ce qui maintient le rythme de la chanson. 

 

KY – La grosse partie des « culs » sur le podium donnaient le rythme de la chanson

 

GM – Oui , la majorité des culs et des culs spectaculaires. Spectaculaire, j’entends sa direction artistique était magnifique, c’est ce que je voulais. Je ne voulais pas vraiment codiriger. Je voulais sa direction artistique en tant que designer et c’était spectaculaire et je le remercie pour ça mais il y a eu cette grosse agitation parce que je l’ai viré : je devais présenter cette vidéo pour une œuvre de charité et elle devait être finie. Alors j’ai travaillé 24 heures sur 24, faire monter et descendre ces filles du podium, pour faire une autre superbe vidéo. Ce n’est pas Freedom et je ne suis pas David Fincher mais c’est quand même une superbe vidéo et Linda, bénie soit-elle, est revenue, nous nous sommes un peu saoulés, je ne dirai rien de plus à ce sujet. Je dirai juste, que pour moi, Linda est une des plus belles créatures de cette terre.

 

 

KY – Le concept de la vidéo de Too Funky était basé sur celui de l’iconique Freedom 90, qui avait été filmée 2 ans plus tôt. George, ayant décidé de ne plus s’impliquer personnellement dans la promotion de sa musique avait été inspiré par les modèles des couvertures du Vogue anglais : il avait alors fait appel aux 5 plus grands tops models du monde pour apparaitre dans la vidéo dirigée par David Fincher. Même si ce n’était pas la première fois que des mannequins apparaissaient dans des clips vidéo, Freedom 90 avait capté parfaitement la musique et la mode des années 90 et avait été très bien reçu par les critiques et les fans.

 

KY - Je regardais cette vidéo incroyable et peu importe le nombre de fois où on la visionne, c'est toujours un plaisir pour Freedom, regarder ces cinq tops, Cindy Crawford dans le bain, puis écouter Mark Ronson dire, "eh bien, Freedom est un chef d'œuvre de groove funk, il a dit que c'etait la Mona Lisa. Quand vous retournez écouter cet album et ces morceaux, quelle est votre analyse? Quelle est votre opinion ?

 

GM – Et bien, je suis vraiment flatté , par quelqu’un qui est connu principalement pour son travail avec Amy Winehouse, que je n’arrive toujours pas à croire que nous avons perdu.

 

Je suis sincèrement flatté que Mark Ronson appelle Freedom « Mona Lisa » même si je préfère probablement l’album que j’ai fait pour me remettre de la mort d’Anselmo, mais je comprends ce qu’il veut dire. En étant très honnête je peux dire que Freedom est de loin le titre de George Michael le plus utilisé pour les films, les campagnes publicitaires, tu sais ce que je veux dire.

 

KY – C’est durable.

 

GM – C’est durable et c’est un peu comme si, le titre parle pour lui-même non ? Si j’y avais pensé peut être plus jeune, j’aurais dit « qu’est-ce que je pourrai faire sonner comme une pub «  tu vois ce que je veux dire, mais je ne l’ai pas pensé comme cela.

 

KY – Bien

Voir les commentaires

Publié le 25 Décembre 2017

25 Décembre 2017 : Un an déjà ...

Tout d'abord, je vous souhaite un très Joyeux Noël et ne soyez pas tristes car nous allons nous replonger ensemble dans les plus humoristiques apparitions de George Michael.

C'est aussi cela qu'il vouliat partager avec nous : son humour et son auto-dérision.

A voir et revoir sans modération :)

 

JOYEUX NOEL AVEC L'INCROYABLE HUMOUR DE GEORGE MICHAEL !

Terminons avec ce grand moment qui avait fait beaucoup rire George ( quelle autre "Star" aurait réagi comme lui ?) et nous aussi !

 

Voir les commentaires

Publié le 23 Décembre 2017

Un peu avant Noël, c'est un très joli message de la famille de George Michael (et de David qui fait partie de la famille) qui a été publié hier sur le site officiel.

Chaque mot est choisi, répondant à tout ce que nous pouvons lire depuis plus d'un an ... les amis fidèles par exemple ... Tout comme l'était George, sa famille reste d'une discrétion et d'une distinction particulière.

Un message d'amour ou elle invite les lovelies à s'ouvrir vers leurs proches et amis avant qu'il ne soit trop tard ...

Ma traduction pour vous ...

EMOUVANT MESSAGE DE LA FAMILLE DE GEORGE MICHAEL

Bonjour à tous,
Incroyable c'est déjà la fin de l'année, où est-elle passée ... ?!
Nous voulons tout d'abord vous remercier pour avoir fait monter Listen Without Predjudice en tête des charts à nouveau, nous étions heureux et tristes à la fois ...
Il aurait absolument adoré !!
Ne pouvez vous pas voir ce sourire rayonnant et l'entendre dire 'Merci mes Lovelies'?
Il était si heureux de vous offrir ce concert du MTV Unplugged , il savait que vous en aviez envie ... il a vraiment aimé cette nuit magique et ça se voyait n'est ce pas , dans sa superbe et joyeuse performance ...
Cette année a été une série de nouveaux et difficiles challenges pour nous, proches et fidèles de Yog, dont notamment ce mois ci, d'entendre 'Last Christmas' et 'December Song' dans les magasins, les voitures et à la radio, comme depuis des décennies, mais cette année sachant qu'il n'est plus là avec nous, il nous manque.
Ce Noël sera difficile sans lui, mais nous savons que nous ne sommes pas seuls à pleurer l'anniversaire de sa disparition, et que la tristesse de notre grande famille et de nos vrais amis est partagée par beaucoup d'entre vous.
Nous sommes à «cet âge» et nous nous rendons compte que cette année, beaucoup d'entre vous auront également subi de difficiles pertes.
Yog, qui aimait Noël, et qui espérait toujours qu'il neige ... voudrait que chacun d'entre vous l'admire et l'aime, (oui, il sait que vous l'avez fait !!) prenne un moment pour lever un verre, profite de sa musique et pense à lui avec plaisir, en veillant à profiter et à apprécier le temps passé avec votre famille et vos amis.
Comme nous le savons tous, Noël n'est pas toujours facile, la vie n'est pas parfaite et les familles sont compliquées ...
Yog a partagé sa musique avec chacun d'entre nous, et beaucoup d'entre vous se sont reconnus dans ses mots, mais dans la vie, beaucoup gardent leurs propres mots et leurs sentiments les plus profonds à l'intérieur, car ils sont si souvent les plus difficiles à dire.
Alors, si vous le pouvez, cette année en sa mémoire, prenez un moment, respirez profondément et dites ces "Je t'aime" à haute voix.
Nous pensons tous que nous avons le temps, n'est-ce pas? - mais, peut-être, est-il déjà plus tard que nous le pensons ...
Bon Noël à tous ...
et comme dirait notre cher Yog ...
"Prenez soin de vous"
Melanie, Yioda, Jack & David - le regard vers le haut
... Yog, Lesley, Anselmo, Hippy, Mo et Meg - souriant vers le bas

Voir les commentaires

Rédigé par Frédérique

Publié dans #GEORGE MICHAEL, #News

Publié le 21 Décembre 2017

Enfin notre tour !

Depuis sa toute premiére diffusion le 16 Octobre 2017 sur la chaine anglaise Channel 4, nous attendions avec impatience de pouvoir voir sur une chaine française le documentaire

GEORGE MICHAEL : FREEDOM

Demain soir à 22h25 précises !

GEORGE'S FINAL WORK comme le dit Kate Moss en introduction.

Bon visionnage et n'hésitez pas à laisser vos sentiments et impressions via les commentaires de cet article.

 

GEORGE MICHAEL : FREEDOM DIFFUSE SUR ARTE DEMAIN SOIR

Le documentaire est déjà visible en ligne et ce, jusqu'au 6 Janvier 2018

Voir les commentaires

Publié le 20 Décembre 2017

THE RED LINE * LA DERNIERE INTERVIEW DE GEORGE MICHAEL * 5 *

KY -J'ai commencé la deuxième partie de notre conversation en lui demandant s'il y avait subi une pression pour garder secrète sa sexualité.

 

GM - Je vous promets, de personne. Ceci est une théorie et c'est vrai dans la plupart des cas. Quand j'avais 19 ans, s'ils m'avaient dit de ne pas révéler mon homosexualité et que je voulais le faire, je leur aurais dit d’aller se faire foutre. 

 

KY - Ok

 

GM –Tu vois ce que je veux dire ?

 

KY - OK c’était alors une affaire personnelle. 

 

GM - Cela a toujours été une décision personnelle, je suis resté dans le placard aussi longtemps que j'en étais capable. Pendant la période du Sida, pour protéger ma famille et je le ferais à nouveau, je les ferais passer avant moi, encore une fois, bêtement peut-être, mais j'aimais assez ma famille pour les protéger de la peur du Sida.

Ce qui me rend enragé maintenant, ayant de nombreux amis qui sont séropositifs et qui ont perdu un partenaire du VIH, c’est que les hétérosexuels pensent toujours que c’est une maladie mortelle.

Si vous vivez dans le monde occidental et que vous avez la chance de vivre dans un pays qui a un système de santé ou même, vous savez que les Clinton ont sauvé des millions de vies en Afrique avec des médicaments. Nous n'avons pas de vaccin, mais les gens ne meurent plus du VIH dans le monde occidental et le fait que certaines personnes hétérosexuelles ne le savent pas, cela me rend furieux parce qu'il y a beaucoup, beaucoup de personnes hétérosexuelles qui sont porteurs du VIH et elles vivent avec la stigmatisation de cela tous les jours.

Je soutiens quelques associations caritatives pour les hétérosexuels porteurs du VIH et je me souviens de la terreur que quelqu’un puisse découvrir que mon partenaire était séropositif, cette terreur a disparu dans la communauté gay et grâce au Christ, elle est partie, cela signifie que certains d'entre eux sont irresponsables, je suppose, mais mon Dieu je préfère cela à la peur que ma génération d’homosexuels a traversée.
Il est temps que les gens de tous horizons comprennent que ce n'est plus une maladie mortelle, les personnes prennent un certain nombre de pilules, parfois seulement une pilule par jour et ils n’ont plus à s’en préoccuper pour le reste de leur vie, et je préférerais prendre une pilule plutôt que de me piquer moi-même tous les jours contre le diabète. C'est un si petit prix à payer et c'est une énorme stigmatisation parmi les hétérosexuels, je trouve ça dégoûtant que les médias ne s'en soient pas occupés comme quelque chose qui a été traité par la communauté médicale. Cela me rend fou, ces pauvres hétérosexuels qui sont encore totalement stigmatisés et terrifiés à l’idée que quelqu’un puisse le découvrir. Pourquoi ils devraient être dans cette position ? Pourquoi le public ne serait pas plus informé ? C'est quelque chose sur laquelle j’aimerai apporter mon aide. 

 

KY -  George était un militant actif des droits des LGBT (Lesbiennes, homosexuels, bisexuels, transgenres) et de la collecte de fonds pour la lutte contre le VIH et le SIDA, donnant des millions à de nombreuses organisations caritatives. Le 20 avril 1992, il participa à l'une des collectes de fonds les plus publiques jamais vues au Royaume-Uni sur la lutte contre le Sida : le concert de Freddie Mercury au stade de Wembley. Il fut organisé pour célébrer la vie de l'homme flamboyant, avant-gardiste, du groupe Queen, décédé du Sida cinq mois plus tôt.

Malheureusement, l'impact du VIH avait frappé George très personnellement quand il est apparu que son partenaire, Anselmo, avait contracté le virus, alors mortel.
George était déterminé à faire de sa performance à la fois l'hommage parfait à Freddie, mais aussi une prière pour Anselmo. 

 

KY - Je regardais les images d'archives te concernant, c'était vraiment déchirant pour moi, ne connaissant pas le contexte dans lequel tu te trouvais lors de l'hommage à Freddie Mercury. Quand tu étais tout en haut et je veux dire, mon Dieu, à l'époque, tu chantais clairement avec ton cœur, mais c'était quelque chose que nous avions l'habitude de constater en voyant George Michael, pour alors ensuite en prendre connaissance seulement maintenant…

Peux tu juste me dire comment tu as réussi à gérer pour arriver sur cette scène et chanter cette chanson ce jour-là ?  

GM - Je ne pense pas que j'en étais conscient, même si je pense qu’inconsciemment j'étais conscient puisque consciemment je voulais juste la perfection, ce que je veux toujours en live, parce que je suis très, très prudent sur les performances, il doit y avoir une bonne raison pour que tu n’aies pas la possibilité de faire l’imbécile avec quelque chose de la sorte. Mon subconscient savait que chanter une chanson de Freddie Mercury après son décès, devant mon amoureux, mon subconscient savait que c'était, très probablement, la plus importante performance de ma vie parce que je prenais en considération toutes ces années debout dans une chambre, que ce soit avec un micro, je ne pense pas que j'avais une brosse à cheveux, mais je chantais devant le miroir toutes ces chansons de Queen et je les connaissais par cœur, je connaissais les harmonies, je savais tout sur elles et cet enfant allait exprimer toute cette connaissance, tout ce subconscient qui «ingurgite» de la musique de ce groupe et chante l'une des chansons de Freddie Mercury au monde entier.

 

Donc je suis allé répéter pendant cinq jours. Tous les autres sont venus seulement un après-midi. J’y suis allé pendant cinq jours, car cela devait être parfait et je pense que c'est probablement ma performance la plus célèbre. Anselmo était là et je mourais littéralement à l’intérieur de mon être, je suis allé dans un autre endroit, je suis allé ailleurs, c'était la plus forte prière de ma vie et ce n'est pas un hasard, ce n'est pas un hasard quei cette performance soit la plus connue de ma carrière, elle a été chantée à mon amoureux qui était en train de mourir et, espérons-le, cela ne se reproduira plus jamais.
Le fait que cela soit arrivé ainsi, je veux dire mon Dieu, quel destin, quel destin.

 

KY - 1993 a été une année incroyablement difficile pour George, à la fois professionnellement et personnellement, il a été impliqué dans une bataille amère avec sa maison de disques Sony Music, tout en s’occupant de son partenaire Anselmo, dont la santé se détériorait rapidement. Tragiquement, en mars 1993, Anselmo meurt d'une maladie liée au Sida. Naturellement, cela a dévasté George. Cela a également déclenché un blocage créatif qui a étouffé sa capacité à écrire de la nouvelle musique pendant près de deux ans.

Voir les commentaires

Publié le 19 Décembre 2017

C'était la bonne réponse de notre concours du mois de Décembre dont les deux heureux gagnants ont été annoncés hier !

LINDA EVANGELISTA

George Michael parle d'elle avec beaucoup de bienveillance dans sa derniere interview THE RED LINE.

A son tour elle évoque son ami en Mars 2017 (morceaux choisis)

LINDA EVANGELISTA SE SOUVIENT DE SON AMI GEORGE

Linda appelait George "Georgie" :)

J'ai rencontré George en 1990 à Paris ou il assistait aux défilés de mode : c'est là qu'il m'a demandé d'apparaitre dans sa vidéo pour Freedom!90. Toutes les autres filles avaient déjà accepté et j'étais la dernière à signer. Quand il m'a dit "Ca va te rendre célèbre" j'ai éclaté de rire. A l'époque, je voulais vraiment me consacrer à mon art, être un mannequin de mode : je ne voulais pas faire du playback sur de la musique, faire des calendriers ou de la publicité. J'étais si occupée.
George, très sérieusement m'a dit " Cela va te mettre à un autre niveau" . Comment lui dire non ? Je lui ai accordé mon seul jour de libre .
Je suis arrivée à Londres pour le tournage, sans connaitre les paroles et sans avoir jamais entendu la chanson. George l'a su et m'a rejoint au maquillage pour m'aider à l'apprendre. Il est resté avec moi jusqu'à ce que je sois à l'aise avec les paroles.
A ce jour, je ne suis pas sure qu'il ait été enthousiaste ou inquiet. J'aime penser qu'il était enthousiaste.

Ce fut une journée de plus de 16 heures. Il y avait beaucoup de vin rouge, beaucoup de rires et quand la production mit sous clé le vin, George et moi avons réussi à ouvrir la réserve et à nous servir sous prétexte qu'il fallait finir le tournage !
Nous sommes devenus des amis proches et nous nous sommes revus à chaque fois que nous le pouvions.

LINDA EVANGELISTA SE SOUVIENT DE SON AMI GEORGE

Au fil des années, nous sommes restés en contact et nous nous souhaitions nos anniversaires (moi en Mai, lui en Juin). Je me rappelle de la folie que nous partagions : un de mes souvenirs favoris avec George est d'être allée voir Prince en concert à Londres - de la cabine de son - et nous avons dansé tout le temps !
Georgie était une âme éblouissante et compatissante dont je me souviendrai toujours comme il était le jour où nous nous sommes rencontrés: avec un sourire précoce et un sens de l'aventure.
Merci pour ton amour, Georgie.

Voir les commentaires

Publié le 18 Décembre 2017

C'est presque Noël et grace au concours organisé en partenarait avec SONY LEGACY FRANCE, deux heureux gagnants vont bientôt recevoir à domicile 2 magnifiques kakemonos créés spécialement pour la projection privée du film GEORGE MICHAEL : FREEDOM à Paris en Octobre dernier.

La bonne réponse était LINDA EVANGELISTA

Les gagnantes sont ...

FABIENNE MARTIN ET SONIA LAVA

Nous attendons impatiemment une photo de vous les filles avec votre superbe lot !

Merci à toutes et tous pour votre participation et pour votre fidélité au blog.

LES GAGNANTS DES KAKEMONOS EXCLUSIFS GEORGE MICHAEL !

GEORGE MICHAEL : FREEDOM

Le documentaire sera diffusé en "avant-première" ce matin à 10h sur le site rfm.fr puis en VOD jusqu'au 6 Janvier 2018 sur Arte.fr.

La diffusion télévisuelle sera le 22 Décembre à 22h25 sur la chaine ARTE

Voir les commentaires