Publié le 22 Juillet 2017

C'était le 12 Décembre 2009.

George Michael avait accepté d'apparaitre dans l'émission de télé crochet britannique XFACTOR, pour interpréter un duo avec Joe McElderry et également son titre December Song.

Je vous invite à revoir leur prestations ci-dessous.

L'admiration dans les yeux de Joe et son très beau sourire vers George, la main protectrice de George presque en permanence sur l'épaule de Joe, comme pour lui apporter son soutien.

Il lui prédit également un grand avenir sans oublier de féliciter également les 3 autres finalistes.

Des années plus tard, Joe se souvient et lève le voile sur ce moment privilégié avec une de ses idoles , à l'occasion d'une série d'interviews.

Je chéris particulièrement ma rencontre avec George, c'était un moment bouleversant.
Avoir eu la chance de passer un moment avec lui en coulisses et voir quel homme humble il était, particulièrement avec son immense succès. Il avait vraiment les pieds sur terre. Nous avons pris le thé ensemble, eu une longue discussion de et parlé de l'industrie musicale.
Je me souviens qu'il voulait vraiment que notre duo soit un grand moment pour moi et cela a été un moment incroyable.
J'ai été choqué en apprenant la disparition de George : Même si j'ai travaillé avec lui, j'étais d'abord un fan. Je l'admirais tant lui et sa musique.
Suite à ma victoire à XFACTOR il m'avait envoyé une carte avec une bouteille de champagne. Si je l'avais recroisé, je suis sur que nous aurions eu une nouvelle très belle rencontre , malheureusement ce n'est jamais arrivé.

Encore de très belles paroles et un émouvant témoignage comme j'aime en publier, par des personnes qui ont approché et connu George Michael

Voir les commentaires

Publié le 15 Juillet 2017

Beaucoup de fans ont souhaité, suite à la disparition de George Michael, lui rendre hommage, faire parler de lui par le moyen d'une action caritative.

Beaucoup de nouveaux "comptes" sur Twitter et de groupes sur Facebook.

J'ai choisi de vous parler de l'action de Colette, fan anglaise de George, qui a lancé le 2 Février 2017 via la plateforme Justgiving.com un appel aux dons en faveur de GUIDE DOGS une association caritative qui éduque des chiens guides pour offrir aux aveugles liberté et mobilité.

Nous savons tous que George Michael adorait les chiens.

Il n'a jamais hésité à décrocher une de ses récompenses musicales du mur de sa maison pour l'offrir , pour la cause des chiens.

Rappelez vous :

http://www.george-michael-news.com/article-pour-les-collectionneurs-55308219.html

http://www.george-michael-news.com/article-les-chiens-de-symphonica-pour-la-bonne-cause-111369501.html

 

GEORGE LE CHIOT FUTUR GUIDE D'AVEUGLES

Une première soirée au Pub The Flask a été organisée par Colette pour promouvoir cette action , la cible initiale de 300£ a été vite atteinte ; Colette a alors développé son action sur Twitter, où je l'ai moi aussi relayée, les réseaux sociaux ont fait le reste :)

Le nouvel objectif était de 2500£ permettant de nommer George un chiot futur guide d'aveugle.

C'est 2609.94£ qui ont été finalement récoltés.

Ce chiot craquant est né le 15 Mai et sera éduqué de façon à apporter toute son aide aux personnes aveugles et malvoyantes.

Colette voulait faire un geste en mémoire de George et cela a été sa façon à elle de dépasser sa tristesse pour la transformer en une action collective caritative que son artiste favori aurait sans aucun doute appréciée ...

 

GEORGE LE CHIOT FUTUR GUIDE D'AVEUGLES

Voir les commentaires

Publié le 9 Juillet 2017

UNE FACE B DE GEORGE MICHAEL REMIXEE PAR NILE RODGERS

Dés le 26 Décembre, le producteur, auteur compositeur et musicien américain Nile Rodgers s'était exprimé suite à la disparition de George Michael.

Il était à sa maison de Highgate le 23 Décembre et travaillait avec son équipe sur un projet en cours : probablement le documentaire à venir ...

Il était dévasté, et n'avait pas pu rencontrer le chanteur.

Il avait reçu un texto de George et il devait se parler le jour de Noël ...

UNE FACE B DE GEORGE MICHAEL REMIXEE PAR NILE RODGERS

Dans une interview publiée hier, Nile Rodgers revient sur cette collaboration et donne un peu plus de détails sur ce fameux remix :

 

J'espère que c'est un tube, mais je ne me sens pas bien car George Michael n'a jamais pu l'entendre. Nous étions juste à un jour de le faire.
La partie voix avait été entièrement enregistrée.La raison pour laquelle j'étais tellement inflexible pour que George l'entende en premier, avant la maison de disques, c'est parce que j'ai fait quelque chose de vraiment radical sur la musique.
J'ai pensé que ce n'était pas juste parce que vous avez des fans de George Michael qui aiment la version originale.
Mais ce que nous avons fait, c'est prendre la face B d'un vieux single pour la rendre commerciale.
Encore une fois, c'était un gros pari et ce matin là , j'ai eu un appel téléphonique, la maison de disques entière était en ébullition ...

Difficile de dire si nous entendrons un jour cette collaboration ...

Voir les commentaires

Publié le 4 Juillet 2017

SIMON NAPIER-BELL celui qui fut pendant des années le manager parfois controversé de Wham! a publié récemment sur sa page Facebook un post intitulé :

GEORGE MICHAEL - UN ARTISTE EXCEPTIONNEL -

Parfois cruels, ces mots sont pourtant le reflet des relations purement commerciales existantes dans le monde de la musique et de tout ce qui gravite autour.

Des mots en même temps particulièrement élogieux sur un artiste exceptionnel.

Je vous en laisse lire ma traduction ci-dessous.

Merci à Sébastien qui l'a publié sur les forums anglophones de George Michael.

SIMON NAPIER-BELL / GEORGE MICHAEL / ANDREW RIDGELEY

SIMON NAPIER-BELL / GEORGE MICHAEL / ANDREW RIDGELEY

"En plus de faire des interviews pour promouvoir mon film la semaine dernière, j'ai également répondu à la troisième interview cette année au sujet de George Michael. Il semble y avoir quelques documentaires en cours de réalisation sur lui. Ces trois interviews se voulaient profondes, aucune n'a déviée vers quelque chose de salace.Ils voulaient simplement mieux comprendre la base de son écriture et ses différentes périodes de dépression au cours de sa carrière.
Le fait est que tous les artistes souffrent d'une inquiétude intérieure permanente, ce n'est pas seulement ce qui fait un artiste, c'est ce qui conduit leur art.
Presque tous les grands artistes ont souffert d'une sorte de traumatisme de l'enfance. Pour un manager, la nature de ce traumatisme est sans importance. Si vous gérez un artiste créatif, vous pouvez être sûr que quelque chose dans son enfance est arrivé qui a déclenché cette créativité. C'est comme si chaque nouvelle création est là spécifiquement pour soulager quelque chose résonne dans son cerveau. Je n'ai jamais rencontré ni géré d'artiste intéressant qui n'était pas comme ça. Et George Michael ne faisait pas exception.
La cause réelle de cette inquiétude intérieure n'est pas le problème d'un manager. Son travail consiste à gérer le talent qui en résulte et non pas s'interroger sur sa provenance. Soyez heureux, il est là, exploitez le. Cela peut sembler insensible, mais c'est la réalité; C'est ce que l'artiste veut de son manager. Et George ne faisait pas exception.
Je n'ai jamais discuté de quoi que ce soit avec George ayant trait à sa vie personnelle, ni aux raisons de ses fréquentes dépressions. Je m'en suis occupé de la meilleure façon possible, comme je l'ai fait avec tous les autres artistes que j'ai managé.J'essaie de les aider à trouver une infrastructure sur laquelle ils peuvent construire leur succés. En tant que manager,je suis engagé pour exploiter leur talent. Je ne suis pas un psychiatre engagé pour en traiter la source.
L'art est un symptôme de la douleur intérieure d'un artiste. Le travail du manager est de commercialiser le symptôme qu'il produit et d'aider l'artiste à l'utiliser pour se batir une vie satisfaisante. Guérir la peine intérieure pourrait bien faire disparaitre l'art que le manager est là pour exploiter.

George Michael était un artiste vraiment exceptionnel, probablement ses souffrances intérieures l'étaient tout autant"

GEORGE MICHAEL : UN ARTISTE EXCEPTIONNEL PAR SIMON NAPIER BELL

Voir les commentaires

Publié le 2 Juillet 2017

Nous terminons cette semaine spéciale HOMMAGE A GEORGE MICHAEL avec le témoignage de Sandra, qui a fait le déplacement à Goring.

Elle partage avec nous ses photos et les sentiments de son week end riche en émotions et en rencontres.

Merci à tous pour cette semaine spéciale, pour vos mails, vos commentaires et vos très nombreuses visites sur le Blog .

Samedi 24 juin 2017……..
Après 12 heures de voyage où j’ai pris tous les transports en communs qui puissent exister, me voilà enfin à Goring…… Je ne suis encore qu’à la gare et pourtant je sens déjà l’angoisse m’envahir à l’idée de me retrouver devant chez George.
Je me suis tellement cachée pour pleurer, que j’ai peur de me laisser submerger par la tristesse et l’émotion devant une personne qui une fois de plus ne comprendrait pas pourquoi se mettre dans un tel état pour un chanteur…..
Nous sommes si nombreux à nous cacher, à être incompris, jugés.....
Etrangement, je n’ai pas eu à demander mon chemin pour trouver Mill Cottage. Mes jambes savaient exactement où elles allaient, sans aucunes hésitations, comme si j’avais fait le chemin maintes et maintes fois alors que jusqu’à ce jour, je n’y avais jamais mis les pieds. Son anniversaire n’a pourtant lieu que le lendemain, mais sa musique résonne déjà dans plusieurs boutiques de la ville.
Arrivée devant chez George, ma gorge se serre et les larmes commencent à monter….. Tout est calme et paisible. Les quelques personnes présentes déposent silencieusement leurs hommages à George. A ce moment là, j’ai toujours autant de mal à croire qu’il soit parti….
Sur place, je retrouve Ruth, avec qui j’ai sympathisé quelques mois auparavant ainsi que Krissy et Margaret, deux autres fans avec qui elle a fait le voyage. Nous nous rendons à la chapelle, mais à ce moment là, il y a trop de monde pour moi. Je décide donc de me lever plutôt le lendemain pour pouvoir profiter du calme du début de journée et écrire mon message sur le livre mis à disposition.
Nous nous rendons ensuite au Catherine Wheel, où nous faisons la connaissance du patron, un homme très sympathique qui nous parle de George, de l’homme gentil et discret qu’il était. Puis apprenant que nous sommes françaises, se met à nous parler dans un français assez bon pour quelqu’un qui avait fait ses études il y a des années de cela à Tours.
Le dimanche matin, j’arrive sur Goring aux alentours de 9h30. On sent une atmosphère différente de la veille. Des tee-shirts Choose Life, Happy Birthday George ou ceux avec sa photo dessus, se balladent un peu partout en ville.
Je dépose mes fleurs devant la maison de George, et je me rends à la chapelle où je suis seule…. Je prend le temps d’écrire un mot sur le livre, puis je m’installe sur une chaise où sur celle d’en face est posée une plaque en son honneur. Moi qui ne fréquente les églises qu’à de très rares occasions, je me sens à la fois triste, mais bien, sereine. Je profite du calme de l’endroit, les yeux rivés sur cette plaque, n’arrivant toujours pas à croire que le nom que je lis dessus soit celui de George….

SANDRA DE RETOUR DE GORING

Après m’être un peu promenée le long de la Tamise, je reviens chez George où la foule est devenue plus dense. Pratiquement tout le monde porte un tee-shirt à son honneur. L’image que j’ai en tête, c’est tous ces tee-shirts « Choose Life » réunis. C’était impressionnant…. La nostalgie et tout ce que cela représente me fait sourire.
Quelques instants plus tard, une femme pleure à côté de moi. Je tente de retenir mes larmes, mais je ne peux résister longtemps. La tristesse et l’émotion sont encore si palpable, si présente. Il nous manque tellement…..

SANDRA DE RETOUR DE GORING

Puis Nu est apparu….. Quelle femme simple et adorable. J’ai eu la chance de faire une photo avec elle et ce qui m’a frappée, c’est la douceur avec laquelle elle vous prend dans ses bras….. Tout le temps où je suis restée à Mill Cottage ce matin là, elle est restée à chanter, danser et échanger quelques mots avec nous.
En début d’après-midi, réunis devant chez George, nous lui avons chanté un joyeux anniversaire qui s’est terminé par un émouvant lâché de ballons blancs et de cœurs rouges.
Après avoir fait une halte au Miller of Mansfield pour boire bien évidemment un Expresso Martini, nous sommes retournées au Catherine Wheel pour assister au concert de James Bermingham ainsi qu’à la vente aux enchères organisée au profit de l’association Terrence Higgins Trust
Pour moi, George pouvait chanter tout le monde, mais personne ne peut chanter comme George. Alors ce concert, j’y allais un peu sur la réserve. Craignant de voir une piètre copie de celui que l’on aime tant. Mais très vite, il a su conquérir son public et nous mettre dans l’ambiance sans jamais l’imiter. Beaucoup d’entre nous sont donc revenus pour la deuxième représentation qui eu lieu plus tard dans la soirée et qui était un peu plus longue que la première.
Je n’avais jamais participé à une vente aux enchères et très vite, je me suis laissée prendre au jeu…. Jusqu’à, à ma grande surprise en gagner une !!
Un livre nommé Fifty, où sont regroupés des témoignages de fans et des photos d’objets rares du monde entier, édité en très peu d’exemplaires et dont le premier fût offert à George pour son 50ème anniversaire.
Après la prestation de James Bermingham, nous sommes retournées chez George où Nu était toujours présente. L’ambiance était festive, tout le monde chantait et dansait sur ses chansons. Alors que nous commencions à chanter Outside, deux policiers anglais se sont joints à nous pour danser !!!! Quel moment..... !!! Depuis chaque fois que j’écoute Outside, je ne peux m’empêcher de penser à cet instant sans avoir le sourire aux lèvres….

SANDRA DE RETOUR DE GORING

Les chansons passent les unes après les autres, nous célébrons de toute nos forces et de tout l’amour que nous lui portons, son talent et sa musique. Malgré la tristesse qu’il y a au fond de nous, l’humeur est joyeuse….
Puis arrive « Don’t let the sun go down on me »….. Tout le monde chante à l’unisson, y mettant tout son cœur. Au début, Nu chante avec nous. Puis petit à petit elle s’éloigne un peu, se met en hauteur pour nous regarder, nous filmer. Le moment que nous vivons à cet instant est si intense, qu’elle finit par craquer. Comme beaucoup j’en suis sûre, j’ai le cœur brisé de la voir pleurer. Et je pleure à mon tour…..
Vers 20h, nous retournons pour la dernière fois au Catherine Wheel pour assister au dernier concert de James Bermingham. A la fin du concert, la nuit est tombée sur Goring. Le lendemain beaucoup d’entre nous rentrent chez eux. Nous décidons donc avant de rentrer à nos hôtels respectifs de passer une dernière fois chez George…. Les bougies sont allumées, le silence est quasi religieux…. Tous ceux présents sur places regardent une fois encore les hommages déposés par des fans du monde entier. Chacun photographie les derniers instants d’un week-end fort en émotion, d’un week-end qui restera à jamais gravé dans nos mémoires…..
Le lendemain matin en me réveillant, j’ai un gros coup de cafard…. Je n’ai pas envie de partir. D’ordinaire si timide, je ne me suis jamais sentie aussi à l’aise en société que durant ce week-end. L’amour que nous avons pour George s’est ressenti en chacun d’entre nous, nous étions tous là, unis et réunis pour la même raison : Unis et réunis par George, pour George.

SANDRA DE RETOUR DE GORING

La musique a un pouvoir magique et George nous l’a démontré une fois de plus…….
Les jours qui ont suivi mon retour de Goring n’ont pas été simples.
J’ai eu du mal à revenir de ce week-end où mon cœur et ma tête se trouvaient encore d’où mon témoignage tardif. Je crois même ne jamais complètement revenir de ce voyage et d’y avoir laissé une partie de moi-même.
Je tiens à remercier la ville de Goring et ses habitants qui nous ont si chaleureusement accueillis et qui parlent de George avec tant de tendresse et de gentillesse et je leur dis à l’année prochaine………

SANDRA DE RETOUR DE GORING
SANDRA DE RETOUR DE GORING

Voir les commentaires

Publié le 29 Juin 2017

Nous continuons cette semaine d'Hommage à George Michael avec le témoignage d'Isabelle (la créatrice de la fameuse banniére dont je vous ai parlé Lundi .

Enormément d'émotions pour elle aussi à Highgate et Goring lors de ce week-end marquant à la fois les 6 mois de la disparition de George et ce qui aurait du être son 54éme anniversaire ...

L'émotion à Highgate ce week- end était particulière pour l'anniversaire de la 54eme année de notre beau GEORGE, qui est aussi le jour de sa perte,
Arrivée à la station de Highgate samedi matin, l'émotion commence à s'installer dans le corps, à l'approche de la maison de GEORGE quand au loin on commence à apercevoir le jardin.
L'émotion monte à chaque pas de plus, bizarrement le pas s'accélère sans qu'on s'en rende compte. Arrivée au jardin face à la maison de GEORGE l'émotion est totale. C'est beau, magnifique, mais si triste à la fois, endroit très respectueux : l'évolution du jardin est incroyable, tout cet amour pour notre beau GEORGE qui se dégage des témoignages des lovelies par les mots, les fleurs, les magnifiques photos de GEORGE qui pour certaines nous replongent dans certains souvenirs personnels avec GEORGE de ses années passées à ses côtés, en tant qu'homme et artiste, tous ces cœurs accrochés et bougies.
Cette très belle rencontre au jardin avec Sophie, qui nous a permis de parler de GEORGE ça fait du bien de voir et rencontrer les fans français là bas, très touchée de notre rencontre.

ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES

C'est avec un immense plaisir et beaucoup de fierté que j'ai déposé notre bannière de la part de nous tous au jardin, cette infime partie de nous tous qui reste à Highgate auprès de GEORGE.

ISABELLE SI EMUE A LONDRES

Dimanche à Goring difficile de retenir les larmes, l'endroit où GEORGE nous a quitté : sur une très grande majorité de vitrines des portraits photos de GEORGE avec pour certaines des petits mots.
En passant devant les terrasses : les chansons de GEORGE.
Goring est un endroit magnifique. Arriver à Mill Cottage, ça nous prend dans tout le corps, gorge serrée, les yeux rougis, en longeant la maison.
Difficile de croire qu'il y a 6 mois jour pour jour GEORGE nous quitte ici, impossible de réaliser, face à la porte de Mill Cottage, impossible de se retenir,

ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES

Pour essayer de reprendre un peu ses esprits on se dirige vers la tamise pour apercevoir la magnifique vue de la maison de GEORGE, c'est vraiment un endroit incroyable.

ISABELLE SI EMUE A LONDRES

Après, l'ambiance était pour GEORGE. On est rentré dans une autre ambiance, d'une seule voix avec les chansons de GEORGE, moment irréel par leur fonction deux policiers ont dansé avec nous sur OUTSIDE.

ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES

De retour devant la maison de GEORGE pour aller à la chapelle les hommages se multiplient : un livre est mis en place pour mettre un mot, émotion irréelle en voyant la petite plaque en mémoire de GEORGE,
En début d'après midi, la gouvernante de GEORGE vient nous rejoindre, fait des selfies avec nous, très touchée par tous les témoignages des lovelies, c'est vraiment une personne adorable, qui est très touchée par la perte de GEORGE.
Elle remercie chacun de nous, de ce que j'ai entendu elle avait besoin de ça, elle est vraiment très touchante.
J'ai raté le lâcher de ballons, mais on a entendu les acclamations lorsque les ballons se sont envolés.
Comme je l'ai toujours dis, GEORGE est unique, et nous ses fans, ses lovelies le sommes aussi.

ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES
ISABELLE SI EMUE A LONDRES

Lundi, retour à Highgate avant de partir le soir.
Le jardin est le souvenir de tous les hommages déposés pendant le week end.
Rencontre au delà de mes espérances Alex, (Abby n'est pas avec Alex)
Alex et la famille sont vraiment très touchés par tout cet amour de nous tous en incluant les fans qui ne peuvent pas se déplacer. Il a pris le temps de saluer toutes les personnes qui était là, de nous embrasser en nous faisant une chaleureuse accolade.
Ce week end a été incroyable par toutes ses émotions, toutes ses magnifiques rencontres avec Sophie ainsi que la lovelies qui était avec Sophie.
Tonia et toutes les lovelies qui prennent un grand soind pour que le jardin reste un endroit fantastique par tout cet amour, deux autres fans avec qui on s'était donné rendez vous pour le week end depuis le début d'année : Fred, Nath et Wendy une fans anglaise rencontrée à Goring,

ISABELLE SI EMUE A LONDRES

Un grand merci à Isabelle pour partager ici ses sentiments et ses photos

Voir les commentaires

Publié le 28 Juin 2017

HOMMAGE A GEORGE MICHAEL PAR LE PROJECT ANGEL FOOD LOS ANGELES

Parmi la longue liste des actions de bienfaisance de George Michael, révélées après sa disparition il y avait le PROJECT ANGEL FOOD de Los Angeles.

En effet le 29 Décembre 2016, l'organisation caritative révèle que l'artiste disparu était leur plus important  bienfaiteur " Sa générosité discrète nous a aidé, année après année, et a apporté tellement de réconfort aux milliers de personnes que nous servons " dit le Directeur exécutif.

Tout commença au moment où le Sida était à son point culminant et quand George Michael fit l'acquisition d'une maison à Los Angeles.

Project Angel Food avait du mal à nourrir les personnes dans le besoin ainsi qu'à rémunérer les 14 personnes de son équipe installée dans une vieille église qu'ils louaient.

Un après midi de grand vent, une enveloppe marron fut trouvée devant la porte des bureaux de Project Angel Food . Elle contenait une note manuscrite de George Michael " Continuez Juste à faire ce que vous faites, Love, George " et un chéque de 25000 $ pour montrer sa reconnaissance. Cela a été suffisant pour acheter de la nourriture, payer les salaires et encore d'autres choses.

Ce fut le début d'une longue relation amicale entre l'association et George. Ses contributions arrivèrent chaque année. Il fit cadeau de sa Mercedes Benz pour une vente aux enchères au profit de Project Angel Food. Enfin George prépara et servit les repas dans le cadre de ses travaux d'intérêt généraux en 1998.

 

HOMMAGE A GEORGE MICHAEL PAR LE PROJECT ANGEL FOOD LOS ANGELES

C'est donc Dimanche 25 Juin que l'association lui a dédié cette journée, en hommage et remerciements à toutes ses années de générosité. 

HOMMAGE A GEORGE MICHAEL PAR LE PROJECT ANGEL FOOD LOS ANGELES
HOMMAGE A GEORGE MICHAEL PAR LE PROJECT ANGEL FOOD LOS ANGELES

 

L'association a été fière de réussir à faire de ce 25 Juin 2017 LA JOURNEE GEORGE MICHAEL de la ville de Los Angeles !

Une façon de reconnaitre tout le bien qu'il a apporté aux habitants de cette ville à travers ses actions de bienfaisance et ses dons financiers.

Une action mémorable parmi beaucoup d'autres de cette journée du 25 Juin 2017.

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le 27 Juin 2017

Sophie, la grande gagnante du vinyl offert par David Austin, a eu la chance de se rendre à Highgate et Goring le week end dernier, pour rendre un tendre hommage à George Michael.

Elle partage avec nous ses sentiments, ses photos et ses découvertes. 

Le matin du 24 juin, un petit passage à Highgate avant de partir pour Goring l'après midi.
Highgate et son jardin .. c'est particulier, je n'ai pas ressenti autant d'émotion que j'avais pu avoir le 7 janvier quand j'y suis allée et que toutes les fleurs étaient devant la maison.
Alors forcément à ce moment là, ça faisait 15 jours que George nous avait quitté alors l'émotion et l'incompréhension étaient immenses mais les fleurs devant chez lui, les mots m'avaient vraiment touché.
Ce week-end, j'avais plus d'émotion à regarder la maison et à me dire qu'il n'était plus là, qu'il n'y serait plus et qu'on ne le verrait plus apparaître devant ce portail noir ...

SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES

Dans l'après midi départ vers Goring où je pensais ne pas avoir de ressenti particulier n'ayant aucun souvenir là bas, je m'y suis rendue pour un hommage et parce qu'il est parti là bas...
Finalement Goring m'a bouleversé : à l'approche de la maison, la boule au ventre est réapparue, et en reconnaissant la maison de loin, les larmes montaient.
Je dois dire que me trouver près de la maison où il nous a quittés a soulevé beaucoup d'émotions et bien au delà des fleurs et témoignages qu'il pouvait y avoir.
C'était tout simplement le fait d'être à cet endroit, dans ce lieu où sa vie s'est arrêtée.
Je suis allée dans l'église où un livre était ouvert pour laisser un témoignage ... devant la petite table la chaise avec la plaque et son nom.
Oui au final, c'est à Goring que j'ai vécu le plus profondément mon hommage et mon recueillement.

SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES

J'ai logé dans un "bed & breakfast" chez l'habitant, une petite dame âgée qui s'appelle Rose, tout à fait charmante et très attentionnée, qui nous a parlé de George avec beaucoup de douceur, de respect, je dis bien George parce que là bas les gens que j'ai entendu ne disaient pas George Michael, mais bien George.
Ils ont l'air très fier de l'avoir eu comme "habitant" mais aussi très respectueux.
Rose, nous a mis "Symphonica" au petit déjeuner pour nous faire plaisir certainement, mais aussi parce qu'elle aimait (bien sur pour avoir le CD c'est qu'elle aimait aussi), elle nous a dit qu'il y avait des chanteurs plus vieux qui devraient ne plus être là (en gros) et que George c'est vraiment très triste, elle nous a montré le journal de la ville qui est paru après le décès de George avec en 1ère page la photo de la maison inondée de fleurs et l'article à l'intérieur.
Elle gardait précieusement ce journal.
Elle nous a dit qu'elle ne l'avait jamais croisé car il était très discret et se baladait peu et quand il le faisait c'était souvent avec une casquette et des lunettes. Elle pensait qu'une de ses sœurs étaient dans la maison (mais sans aucune certitude)
Goring devait être pour lui, le lieu de recul et de repos.
Avant de repartir dimanche matin pour Londres, nous voulions retourner une dernière fois devant la maison ... finalement c'était difficile de quitter Goring.
Et là, une personne du village venait aussi rendre hommage et parlait avec une autre fan qui venait d'arriver. Elle lui disait à quel point il avait été important pour le village (donc j'imagine que comme ailleurs il a été généreux là bas aussi).
Elle disait que c'était une vraie tragédie et comment une personne aussi gentille et talentueuse pouvait nous avoir quitté aussi prématurément.
Elle a dit qu'il y avait 3 disparitions dramatiques (le premier nom j'ai zappé), la princesse Diana et George .... Ca veut dire beaucoup!
Dans de nombreuses boutiques, il y avait au moins une photo de George.

SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES
SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES

Nous sommes repartis sur Londres alors que le monde commençait à arriver sur Goring : dans un parc des stands s'installaient avec des bénévoles et des préparatifs pour l'après midi et toujours dans l'esprit de George, des ventes au profit d'associations (une belle preuve de solidarité et de générosité)
Nous n'avons malheureusement pas vu le "lâché" de ballons sur Goring, je pense qu'Isabelle l'a vu puisqu'elle était sur Goring dimanche (elle a d'ailleurs déposé un magnifique drapeau brodé à Highgate).

Ce que je retiens c'est que ça réchauffe le cœur de voir à quel point George est aimé et que sa musique, sa vie, son talent continueront à être célébrés longtemps.
Et puis de bons moments de partage avec d'autres lovelies et surtout des amies!

Pour la petit anecdote, George parle de la comtesse de je ne sais plus quoi dans le document d'Ophra et bien la comtesse était devant chez George à Goring samedi soir quand des fans chantaient et avaient allumé les bougies: elle était toute contente et souriante, un fan lui a demandé si ils pouvaient encore chanter sans la déranger, elle a dit oui toute joyeuse ...
Ce petit clin d'œil nous a fait sourire.

SOPHIE DE RETOUR DE LONDRES

Un grand merci Sophie

pour nous avoir permis de vivre un peu de ton voyage à travers tes mots.

Voir les commentaires

Publié le 26 Juin 2017

C'était une surprise : je ne vous en ai pas parlé plus tôt mais Isabelle, une fan et fidèle du blog, avait préparé, en vue de son séjour à Londres en Juin 2017, une bannière spéciale :

En hommage à George Michael, aux couleurs de la France, reprenant certaines de ses citations et mentionnant les prénoms de lovelies.

Isabelle avait spontanément fait une place à George Michael News : photo de la bannière, du Livre d'or et surtout elle a inclus tous les visiteurs du Blog.

Je crois que ce geste fera vraiment plaisir à vous, qui via les commentaires et mails, étaient tristes de ne pouvoir vous rendre sur place : vous y étiez un peu malgré tout.

Merci Isabelle

UNE BANNIERE SPECIALE A HIGHGATE

A suivre toute la semaine, les témoignages et photos de fans qui étaient à Highgate et Goring le week end dernier pour rendre hommage à George Michael, disparu il y a 6 mois.

UNE BANNIERE SPECIALE A HIGHGATE

Voir les commentaires

Publié le 25 Juin 2017

Le 25 Juin 2017 :

Double date ... George Michael aurait eu 54 ans mais  surtout il y a tout juste 6 mois qu'il nous a quittés.

Alors cette journée sera sans aucun doute, plus que n'importe laquelle depuis ce tragique 25 Décembre dernier, une journée HOMMAGE, triste et émouvante.

Des rassemblement de fans ont lieu ce week end à Highgate et surtout à Goring, où plusieurs manifestations sont prévues : ce sera l'objet d'articles la semaine prochaine avec les témoignages et récits que je recevrai.

Aujourd'hui, je comence par une des mes citations préférées de George Michael :

6 MOIS DEJA ...

I STILL BELIEVE THAT MUSIC IS ONE OF THE GREATESTS GIFTS THAT GOD GAVE TO MAN

Il avait ce don pour la musique.

C'est pourquoi je vous propose aujourd'hui la traduction d'un article publié le 31 Janvier 2017 sur Internet écrit par Fred Plotkin et intitulé Singular Voices George Michael.

Il y en a eu beaucoup depuis ce 25 Décembre 2016 :

C'est un de mes préférés car ses mots me touchent et reflètent tout ce que je pense de l'artiste et de l'homme.

Je vous laisse le découvrir, je suis sûre que vous l'apprécierez autant que moi et comme toujours, n'hésitez pas à interagir via les commentaires.

Bonne lecture.

Quand j'ai commencé une série d'articles intitulés "Les voix particulières" pour identifier les chanteurs rares et remarquables dont le sens artistique est unique, George Michael était sur ma liste.
Après avoir écrit sur Barbra Streisand et Charles Aznavour, je travaillais mon article sur George Michael quand la nouvelle de sa mort à l'âge de 53 ans, le jour de Noël me parvint. Ce jour là, nous étions des millions à écouter son maintenant classique "Last Christmas".
J'ai mis mon article de côté car je ne voulais pas qu'il soit pris comme une nécrologie.
Son talent artistique méritait une reconnaissance à lui seul.
Je suis juste désolé d'en parler au passé.
Je sais que beaucoup de lecteurs pensent à moi principalement en termes d'opéra, ce qui est compréhensible, mais j'admire les grands chanteurs de tous types et Michael était l'un d'entre eux.
Depuis sa mort, plusieurs personnes qui ne connaissaient pas son travail m'ont dit qu'ils connaissaient des amateurs d'opéra qui étaient particulièrement attristés parce qu'ils pensaient à Michael comme quelqu'un qui possédaient les dons rares d'un chanteur d'opéra.
Il avait une superbe voix qui contenait tant de couleurs et d'ombres utilisée pour obtenir des résultats merveilleux.
Il était un superbe chanteur, intensément musical mais toujours spontané dans ses performances live.
Plutôt que de chanter ses tubes, il les interprétaient selon ses sensations du moment.
Contrairement à tant de chanteurs pop, ses performances en direct ne visaient pas à reproduire les versions enregistrées achetées par ses millions de fans.
Vous pouviez comprendre chaque mot qu'il chantait. Il avait une belle diction et la capacité d'un chanteur de Lieder à accentuer un mot et à lui insuffler plus de sens. Pour la pure beauté de son chant, l'une de mes performances préférées de Michael était "One More Try".
IL n'est pas secret que Michael avait eu des démêlés avec la police et luttait à la fois contre les compagnies de disque et certaines addictions.
Il a lutté contre la dépression et vous pouvez l'entendre dans des chansons telles que "Father Figure" avec ses paroles tristes. "C'est tout ce que je voulais, quelque chose de spécial, quelque chose de sacré ..."
Il a commencé comme une pop star mais a toujours eu un talent artistique intense qu'il a cultivé.
L'un de ses premiers succès, «Careless Whisper», a été écrit et interprété à l'âge de 21 ans, mais semble être le travail d'une personne beaucoup plus mature.

Il savait comment toucher la corde sensible mais avait aussi de fortes sensibilités politiques et sociales. Sa musique et ses mots étaient profondément personnels sans être narcissiques. Vous écoutiez et étiez émus parce qu'il y avait tellement de choses dans lesquelles on pouvait se reconnaitre.
Peu de gens connaissaient sa version de "Brother Can You Spare to Dime?" dans laquelle il a pris une chanson de la Grande Dépression pour la rendre actuelle et pertinente aux millions de personnes qui souffrent aujourd'hui.
Michael était un chanteur merveilleux en live et pas seulement dans les studios, où les boutons et les cadrans peuvent être ajustés.
À quelques reprises, je l'ai entendu, il était infaillible musicalement, dramatique et la voix était magnifique.
Il était timide et aurait été plus heureux de ne pas chanter souvent en public - il était sensible aux commentaires des journalistes. Une fois, pendant un concert à New York, il a déploré ce qui venait juste d'être écrit sur lui.
Michael ne faisait pas sa Prima Donna mais semblait sincèrement blessé.
Il était un extraordinaire partenaire avec d'autres grands artistes. La première fois que je l'ai entendu en live c'était dans le théâtre Apollo de Harlem, avec la grande Aretha Franklin. Elle est un phénomène à elle seule et la plupart du temps, quand elle chante avec des collègues (à part Ray Charles et très peu d'autres artistes), elle les éclipse. Mais Michael l'a sublimée avec sa musicalité et on pouvait voir qu'elle était inspirée.

Michael n'était pas seulement un grand interprète de sa propre musique mais il a fait de merveilleuses versions de chansons des autres. Il ne paraissait jamais faire de reprises tellement il s'appropriait les titres.
Très peu de chanteurs pouvaient faire cela: Sinatra, Fitzgerald, Bennett, Franklin et seulement une poignée d'autres. Mais contrairement à la plupart de ces artistes, Michael a également écrit des chansons sensationnelles qu'il a interprété mieux que quiconque.
Il était son propre producteur pour la plupart de ses albums. Il enregistrait la majeure partie des instruments lui-même afin qu'il puisse y chanter. Ce n'était pas une parade destinée à couvrir d'éventuels difficultés mais réellement une expression complète du sens et du son des mots, écrits part lui-même.
À cet égard, il était comme les meilleurs compositeurs d'opéra, mais il a également chanté ce qu'il a écrit.
Il y a beaucoup de soi-disant chanteurs-compositeurs, mais peu sont aussi doués en tant que compositeurs, paroliers et interprètes. Stevie Wonder en fait partie mais il y en a peu d'autres.
Pour vous donner une idée de la façon dont Michael pouvait chanter le titre d'un autre artiste et en faire une expérience différente, écoutez "As" de Stevie Wonder, qui a chanté cette chanson lui-même avec une chorale.

Michael décida de la chanter avec Mary J. Blige ainsi qu'un Chœur, transformant cette ballade vibrante en un duo amoureux passionné. changeant la chanson d'une ballade animée à un duo d'amour passionné. Blige est bien funky et soul, Michael est lui romantique et tout aussi soul.
Une des ses plus belles performances live est "Killer / Papa Was a Rolling Stone" en 1991. Avec elle il a égalé les plus grands de la Motown mais a apporté son propre funk et ses magnifiques moments dramatiques.
"Freedom" est probablement ma chanson préférée de George Michael, alors je vais la présenter deux fois. Ici, dans une version unplugged où il est entouré de chanteurs talentueux. Ses yeux sont, la plupart du temps fermés dans cette performance musicale intense, dans laquelle nous nous concentrons sur la chanson.

Par contraste, regardez une version live devant une immense foule à Wembley Arena à Londres, où il était toujours au top, devant le public de sa ville natale.
Regardez le dynamisme de sa performance, mais notez qu'il n'y a pas de compromis musical, comme cela arrive même avec les plus grands interprètes dans les concerts de stade.
Je suis triste que George Michael ait tant souffert, même s'il avait trouvé l'amour et l'acceptation par des millions de personnes.
Sa musique est son magnifique héritage.

Voir les commentaires

Publié le 12 Juin 2017

Après avoir tweeté il y a 3 jours "Waiting for that day" avec une photo d'elle en tee-shirt CHOOSE LIFE, Geri Horner (ex Haliwell ex Spice Girls) a fait une annonce surprenante ce matin.

PHOTO POCHETTE DU SINGLE  PAR CAROLINE TRUE

PHOTO POCHETTE DU SINGLE PAR CAROLINE TRUE

Le 19 Juin 2017, soit six jours avant la date de l'anniversaire de George Michael, elle sortira un single (ce qu'elle n'a pas fait depuis 12 ans) : ANGELS IN CHAINS

Elle a écrit les paroles de cette ballade après la disparition de George : c'est un hommage en mémoire de l'artiste dont elle a toujours été fan, qui comporte plusieurs références de ses chansons et colporte un message de soutien à tous ceux qui ont perdu un proche.

Tous les bénéfices du disque iront à la fondation CHILDLINE dont George a été pendant des années un très généreux donateur et qui détient les droits de Jesus To A child.

Geri Horner a passé six mois en studio (Air Studios) à Londres en compagnie des fidèles collaborateurs de George, sa famille musicale : Chris Cameron, Phil Palmer, Shirley Lewis, Lucy Jules et Jay Henry.

Rendez vous Mardi 20 Juin sur BBC2 dans le Chris Evans Breakfast Show (6h30-9h30) pour une 1ére diffusion en exclusivité mondiale.

Pour écouter BBC2 sur Internet http://www.centraltv.fr/angleterre-radio/bbc-radio-2

Vous pouvez dés à présent l'écouter entièrement sur SPOTIFY

 

PHOTO DE CAROLINE TRUE

PHOTO DE CAROLINE TRUE

ANGELS IN CHAINS

Every young gun has their fun
The brightest star burns half as long
Who knows why the good die young?
I wonder where you've gone
Could've been gone tomorrow
Could've walked through the sorrow
But you left us singing

Heal the pain (ooh)
We're all angels in chains (ooh)
Looking back the aftermath, still burning from the fame
We say goodbye, it's time to heal the pain

George your faith will never end (you gotta have faith)
Father figure, brother, friend (understand me)
Little boy dying to belong
I wonder where you've gone
The world can be cold and cruel
A gentleman but not a fool
Left us singing

Heal the pain (ooh)
We're all angels in chains (ooh)
Looking back the aftermath, still burning from the fame
We say goodbye, to a star tonight, it's time to heal

Something you came to teach us
Is love will always reach us in the end

Heal the pain (heal the pain)
We're all angels in chains (angels in chains)
You're not to blame (heal the pain)
We're all angels in chains (ooh)

Looking back the fun we had
It's freedom that you gave (freedom)
Say goodbye, you're a star tonight
It's time to heal the pain

http://www.azlyrics.com/lyrics/gerihalliwell/angelsinchains.html

ANGELS IN CHAINS EN MEMOIRE DE GEORGE MICHAEL

Je suis très honorée d'avoir eu l'opportunité de travailler sur ce disque avec Chris Porter et la même équipe que George avait sélectionnée pour ses propres projets.
Je suis d'abord et par dessus tout une fan de George Michael, alors être dans le même studio que ses incroyables artistes si doués, qui ont laissé leurs empreintes sur tant de mes disques favoris, était un vrai privilège pour moi.

GERI HORNER

Voir les commentaires

Rédigé par Frédérique

Publié dans #GEORGE MICHAEL, #News

Publié le 10 Juin 2017

Tout d'abord un immense merci pour vos très nombreuses participations et surtout pour avoir partagé avec moi vos sentiments, vos souvenirs liés à George Michael et parfois vos tranches de vie. Souvent émouvants, vos mails ont été lus et relus ... 

Je sais que la question était difficile, pour plusieurs raisons : quand on est fan de George, comment choisir sa chanson préférée ? exprimer les émotions ressenties n'est pas évident non plus, si personnel ... mais le lot est exceptionnel, les raisons et les circonstances lui donnent une valeur particuliére http://www.george-michael-news.com/2017/05/de-retour-de-highgate.html

Tous vos mots ont encore une fois fait ressortir l'immense amour et tristesse pour George et le besoin de l'exprimer.

LE GAGNANT DU CONCOURS VINYLE TEST PRESS SYMPHONICA

Cette question que je vous ai posée m'a permis de faire un classement de vos titres préférés de l'album Symphonica :

Voici les trois titres qui arrivent en tête.

1 * GOING TO A TOWN

2* THROUGH

3* PRAYING FOR TIME 

Je crois que mon coup de coeur de l'album Symphonica n'est un secret pour personne !

Même si c'est une reprise (et vous serez d'accord pour dire que George Michael sublimait les chansons des autres , pour dépasser et faire oublier l'original), je n'ai pas d'hésitation quand au choix de mon titre préféré.

GOING TO A TOWN

Les premières notes sont d'une tristesse absolue. La sublime voix de George entame la chanson paisiblement et son intensité s'accentue jusqu'à la fin pour finir sur un puissant DOWN. Le rythme qu'il donne est très significatif par rapport aux paroles, qu'il peut tellement s'approprier quand on connait son histoire .. cette chanson est très difficile à interpréter et on peut entendre son souffle entre chaque phrase. Il s'en dégage une puissance vocale impressionnante, une technique et une maitrise parfaite, pour faire passer une vraie émotion. 

L'entendre en LIVE, face à lui, reste un souvenir particulier, gravée dans ma mémoire.

Le choix a été difficile mais ses émotions m'ont particuliérement touchée.

Même si je me suis retrouvée dans beaucoup de vos témoignages, celui-ci m'a fait revivre l'interprétation de George Michael, les sentiments ressentis ...

La gagnante de ce concours trés spécial est donc SOPHIE PRIETO

Encore un immense MERCI à Monsieur David Austin et toutes mes félicitations à Sophie.

Je sais que tu prendras grand soin de cet objet de grande valeur et je t'invite à me faire parvenir ton adresse postale pour l'envoi du vinyl. 

Je vous laisse découvrir ci-dessous sa participation gagnante.

Un grand merci à tous !

Choisir une chanson de Symphonica est un exercice difficile tant cet album, cette tournée ont été, et resteront intenses en toutes sortes d’émotions. Le choix des chansons, les lieux et bien entendu sa merveilleuse et envoûtante voix avec l’orchestre demeureront des moments magiques, irremplaçables et inoubliables.
Du dernier concert de Wham ! à Wembley à Symphonica au Palais Garnier, j’ai eu la chance de voir George sur différents moments de sa carrière et je dois dire que Symphonica a été un moment particulier et indescriptible dans ma vie tant il a été intense. Le destin a, malheureusement et cruellement, choisi que cette tournée soit la dernière ce qui la rend donc encore plus précieuse qu’elle ne l’était déjà.
Pour le choix de la chanson, mon coup de cœur a été immédiat dès les premières notes envoûtantes de « Going to a town ». Je ne connaissais pas la version originale que j’ai découverte par la suite.
Les premières notes avant même d’entendre sa voix sont prenantes et ont provoqué une émotion particulière, elles m’ont fait déjà ressentir la gravité et la profondeur de la chanson.
Et puis George entonne les premières paroles : « I ‘m going to a town … », cette voix, cette sobriété et cette émotion ne font que confirmer et amplifier les premières sensations ressenties, le frisson arrive et ne me quitte plus jusqu’à la dernière note.
Au début, c’est presque un acapella : sa voix et le piano ….de la pureté en même temps de la gravité.
Cette chanson, George la vit et nous la fait vivre, chaque parole inscrit sur son visage et dans ses gestes une émotion et une intensité qui nous emportent dans la profondeur envoûtante de sa voix.
Cette interprétation est un tourbillon de sentiments divers qui nous emporte du début à la fin de la chanson, à la dernière parole, à son dernier geste, à la dernière émotion sur son visage … à la dernière note.
En tournée, toutes ses émotions, ses frissons sont décuplés avec l’apparition la croix qui brûle et enfin le mot « LOVE » en flammes. Cette dernière image est le reflet de ce je ressens: une émotion, un amour qui brûlent en moi tellement ils sont intenses, forts et peuvent arriver à faire mal et c’est tellement plus vrai aujourd’hui!
Cette chanson je la connais par cœur, mais je connais aussi par cœur tous ses gestes, toutes les émotions et expressions qui peuvent se lire sur lui en lui tout au long de son interprétation en concert.
A chaque fois que je l’écoutais, je revoyais George la chanter, je la revivais …. Je le dis au passé, parce qu’à ce jour, je suis incapable de l’écouter … pas encore !
Rien qu’en écrivant ses mots, mes mains tremblent, j’ai froid, mon cœur s’emballe et son visage, ses émotions défilent dans ma tête.
Les paroles sont fortes, j’ai toujours eu le sentiment que pour George, ces paroles signifiaient beaucoup : ses déceptions, ses choix, ses doutes et ses espoirs, son envie de vivre comme il l’entend avec ses différences, ses rêves. Il y a quelque chose de douloureux dans son interprétation, comme un cri du cœur …
Il ne l’a pas écrite et pourtant on a l’impression qu’elle est faite pour lui.
Aujourd’hui qu’il n’est plus là, cette douleur est encore plus intense et cruelle.
Et parce qu’elle est si intense et me bouleverse autant, elle restera à tout jamais la révélation de Symphonica !
J’espère pouvoir l’écouter à nouveau avec de l’émotion comme avant, mais sans les larmes.
George, tu me manques tellement !
La photo de George avec le "LOVE" qui brûle est d'ailleurs la photo de couverture sur ma page Facebook, sur l'écran de veille de mon ordinateur.

SOPHIE

Sophie est evidemment très touchée et ravie d'avoir gagné ce concours spécial.

Je vous laisse lire ci-dessous sa réaction :)

Pour commencer, je remercie une fois de plus Frédérique pour ce merveilleux cadeau et cette grande générosité de faire partager ce moment privilégié avec David et cet objet collector si précieux.
Une fois passée la surprise et l'émotion d'apprendre que j'allais recevoir ce trésor (oui les larmes coulaient ...) je prends toute la mesure de la valeur de ce vinyle dont je prendrais grand soin je vous le promets !
Comme je te l'avais dit dans mon mail Frédérique, lors de ma participation, au delà du "jeu", c'était une fois de plus l'occasion de nous exprimer sur la personne qui nous manque cruellement aujourd'hui et personnellement ça me fait toujours du bien de pouvoir écrire et de pouvoir partager avec d'autres "lovelies". Alors pour cela aussi, un grand merci à toi et à ton blog!
Je lis vos commentaires et vos gentils messages de félicitations et je me dis que j'ai beaucoup de chance de faire partie de cette GM Family!
Je remercie aussi David pour ce merveilleux cadeau ... Finalement au regard de tout ça, je me dis que David, toi Frédérique, l'entourage de George, les lovelies, vous êtes tous à l'image de George : d'une grande générosité et simplicité ... Pour cela il peut être fier de là haut.
George me manque et me manquera tous les jours, mais je trouve du réconfort auprès de vous tous et toutes et cela aussi c'est très précieux
Encore un immense et très sincère merci Frédérique ... bises

Voir les commentaires